2.255 Choisir et conserver ses caramboles

Temps Exécution Difficulté Usage Précaution
-5 min Très facile Carambole Consommer avec modération
Ce fruit mesure de 5 à 12 cm de long et a la particularité, lorsqu’on le coupe en tranches, de ressembler parfaitement à une étoile à 5 ou 6 branches (dépendamment des espèces.) Sa fine peau est comestible.

Il existe deux types de caramboles

  • Le premier reste vert à maturité, plus petite. Son goût est très acide, fait qu’elle n’est pas consommée telle quelle, mais sous forme de confitures et de chutney ou de curry ;
  • la seconde, jaune à maturité, est bien plus douce et provient généralement d’Asie et d’Amérique

Achat

  • Observez bien la couleur du fruit ; souvent vendue verte-jaune sur les étals, la carambole est encore immature et sa chair sera alors acide. Optez pour des fruits d’une belle teinte dorée ; à maturité, ses arêtes brunissent ;
  • Sous les doigts, la carambole doit être bien ferme ;
  • La peau doit être exempte de toute tache.
  • Les pointes qui brunissent ne sont pas un signe que la carambole commence à pourrir, mais plutôt qu’elle est parfaitement mure!
  • La peau doit être cireuse, lisse et bien brillante.
  • La pulpe doit être légèrement translucide

Conservation

Conserver les caramboles vertes à température ambiante jusqu’à ce qu’elles soient bien mures, c’est-à-dire lorsqu’elles deviennent d’un beau jaune et que leurs pointes sont brunes. À ce stade, elles exhaleront un parfum soutenu et il convient de les manger rapidement (dans les 24 h environ).

Il est aussi possible de les conserver au réfrigérateur (mais seulement une fois qu’elles sont bien mures) pendant une dizaine de jours.

Enfin, on peut les trancher en étoiles et les congeler individuellement sur une plaque, puis les placer dans un sac adapté pour les utiliser ultérieurement.

Ne pas l’exposer à un froid trop intense. Ce fruit exotique ne supporte pas les températures inférieures à + 5°C.

Utilisation

Le goût est aigre-doux, et se rapproche de la saveur de la rhubarbe. Les saveurs sont peu sucrées et légèrement acidulées. La carambole s’utilise principalement crue. Tranchée, elle décore joliment vos assiettes en leur apportant un petit rayon de soleil. Mais elle se déguste aussi, et sa texture croquante et sa chair juteuse subliment les recettes les plus simples. Sa saveur aigre-douce, proche de la rhubarbe, fait aussi des merveilles une fois cuisinée. Voici quelques idées et associations qui donnent à ce fruit toute son ampleur gustative.

Préparation

La carambole possède l’avantage de demander très peu de préparation. Nul besoin de l’éplucher, de la peler, de l’évider… Il suffit simplement de la passer sous l’eau claire, la sécher, puis la découper selon vos envies.

Ainsi, pour former de jolies étoiles, découpez vos caramboles dans le sens de la largeur.

Se mange cru ou cuit.

Mariage des saveurs

Peu utilisée en cuisine, la carambole est surtout exploitée pour ses vertus décoratives. Glissez donc quelques tranches étoilées sur vos desserts et vos salades de fruits. Plus surprenant, servez-la en condiment avec de la charcuterie.

  • En gelée et confiture.
  • En sorbet.
  • En compote.
  • Pour garnir les tartes.
  • Dans les chutneys épicés, les salsas et ketchups maison.
  • Dans les salades de fruits exotiques.
  • Dans les salades composées, avec une petite vinaigrette au miel qui pourra relever leur goût acidulé.
  • Rapidement poêlée avec du beurre et un peu de cassonade, c’est une garniture délicieuse pour les crêpes, pains dorés, gaufres, etc.
  • Dans les papillotes de fruits.
  • Dans les sautés asiatiques.
  • En légume d’accompagnement : elle se marie très bien aux volailles et fruits de mer. Faites-la sauter avec des oignons et des herbes fraiches et la carambole rehaussera la saveur du plat le plus simple.
  • Elle peut aussi remplacer l’oseille dans la plupart des recettes : en accompagnement du saumon et des crevettes.
  • On en également une délicieuse soupe : pomme de terre, courgette, carambole et bouillon de poulet, assaisonnés de muscade, puis passés au mélangeur et liés avec un peu de fromage à la crème.

 

Commentaires

Consommer avec modération

Si lorsqu’elle est mûre à point la jolie robe rousse de la carambole peut attirer les gourmands, il est vrai qu’elle est la promesse d’une chair à la fois sucrée et acide qui n’est pas pour déplaire. Seulement voilà, de nombreuses études ont démontré la haute toxicité du fruit et de son jus, ce qui en fait un fruit à consommer avec modération. Chez les insuffisants rénaux ou les patients sous dialyse, il est même reconnu que la carambole augmentait les risques d’aggravation des symptômes à cause d’une neurotoxine associée à l’acide oxalique qu’elle contient : la carambole est un puissant néphrotoxique. Une fois la barrière rénale franchie, elle affecterait le cerveau, provoquant ainsi une encéphalopathie sévère. Même dans le cas d’un individu sain, sans problème rénal reconnu, il est conseillé de ne consommer la carambole qu’en dose infime, à savoir un fruit tous les trois jours. Pas de panique ! S’il vous arrive de grignoter l’étoile de carambole mise en décoration sur un gâteau, vous ne courez aucun risque. Source : http://www.marieclaire.fr/,la-carambole-attention-a-sa-toxicite,728533.asp

2.255 Choisir et conserver ses caramboles 3

 

 

 

Laisser un commentaire