2.307 Choisir et conserver son fruit à pain

Arbre de la même famille que les figuiers, donne un fruit vert bosselé de 15 à 25 cm avec une chair blanche et tendre.

Temps Exécution Difficulté Usage Précaution
Variable Très facile Fruit à pain  

L’arbre à pain ou Artocarpus altilis est un arbre originaire d’Océanie. Son nom tahitien est « Uru ». C’est un arbre de la famille des Moracées, la même famille que le jacquier, le figuier et le mûrier blanc dont se nourrissent les vers à soie. Ses fruits de 15 à 25 cm contiennent une chair blanche, tendre comme de la mie de pain. La texture est comparable à celle de la pomme de terre car les fruits à pain sont, eux aussi, très riches en amidon.

Achat

  • Un fruit légèrement mou avec une couleur unie et de petits globules de latex à la surface.
  • Lorsqu’il est mûr, le fruit de l’arbre à pain présente une chair d’une couleur allant de crème à jaunâtre
  • Texture légèrement pâteuse et un goût sucré.
  • Les variétés qui ne sont pas mûres sont fermes et uniformément vertes.

Conservation

  • Utiliser le fruit rapidement.
  • Les ranger dans un endroit frais et sombre.
  • Si l’on veut les conserver toute la nuit, couvrir les fruits d’eau.
  • Le fruit de l’arbre à pain ne supporte pas très bien la réfrigération et doit être gardé dans un sac épais pour éviter les dommages causés par le froid.
  • Pour conserver les fruits qui ne seront pas mangés pendant la saison, on les fait sécher, on les enterre ou on les congèle. Cela permet d’utiliser ce délicieux produit à n’importe quel moment de l’année et comme aliment de secours.
  • Si le fruit est encore dur et vert. Si on laisse le fruit mûrir, une partie de l’amidon qu’il contient se transforme en sucre. Il a alors une saveur sucrée et doit être utilisé lorsqu’il est tendre, mais sans attendre qu’il pourrisse.

Préparation

  • Le fruit de l’arbre à pain se mange cru lorsqu’il est mûr et cuit quand il n’est pas encore mûr.
  • On consomme aussi les graines, les feuilles et les fleurs. Les graines ont un agréable goût de noix.
  • Les feuilles ne peuvent être consommées que lorsqu’elles sont très jeunes.
  • Si l’on cueille les fleurs au bon moment, avant qu’elles ne brunissent et durcissent, on peut également les manger.

Mode de cuisson

  • Frit
  • Bouilli
  • En purée
  • Séché, réduit en farine
  • Utiliser les méthodes habituelles de cuisson des pommes de terre pour cuire le fruit de l’arbre à pain, qui n’est pas encore mûr.

Mariage des saveurs

Cuit, la chair blanche a une texture semblable à du pain et une saveur ressemblant à celle de l’artichaut ou du marron.

Salée

  • Frites
  • Purée
  • Beignet
  • Bouilli
  • Gratin
  • Croquette
  • Soupe
  • Soufflé
  • Migan
  • La base consiste à le faire bouillir avec du sel pour accompagner viande ou légumes.

Sucrée

  • Gâteau
  • Réduit en farine
  • Popote de fruit à pain confite au sucre (friandise moelleuse)

Commentaires

  • Il existe plus de 40 variétés d’arbres à pain (Ma’ohi, Maire, Huero, Rare autia, Paea, Puero…).

Le saviez-vous ?

  • L’intérêt de l’arbre à pain ne se limite pas à son fruit.
  • Son bois, léger et flexible, est utilisé pour la fabrication d’ustensiles et la construction de pirogues.
  • Son écorce servait jadis à fabriquer de la corde et du tissu.
  • Il contient un latex qui est utilisé comme colle et qui sert à rendre étanche les canots.
 2.307 Choisir et conserver son fruit a pain

 

 

Laisser un commentaire