2.338 Choisir et conserver ses pimbinas

Ses fruits sont rouge vif et acides. Au Québec, on désigne la viorne sous le nom de « pimbina », mot dérivé de l’algonquin nipimina, qui signifie « graines ou fruits amers ». La viorne est membre de la famille des caprifoliacées qui comprend plusieurs autres arbustes à petites baies. Le goût du pimbina s’approche de la canneberge sauvage.

Temps Exécution Difficulté Usage Précaution
Variable Moyen Pimbinas Se faire accompagner d’un expert pour la cueillette sauvage

Achat

  • Souvent de récolte sauvage, ce fruit est rarement disponible à la vente en épicerie.
  • Le pimbina se récolte idéalement en hiver, car le gel en atténue l’amertume et concentre les sucres.

Conservation

  • Au réfrigérateur 2-4 jours suivant la récolte.

Congélateur

  • Si récolté l’hiver, conserver au congélateur and s des contenant hermétiques

Préparation

  • Rincer au moment de la consommation, enlever les fruits abimés.
  • Se congèle facilement sur une plaque puis dans des contenants à congélation.
  • Il devient alors tendre et savoureux mais contient moins de pectine.

Mariage des saveurs

  • Cru, le fruit est amer
  • Cuit, il dégage toutefois une forte odeur à la cuisson
  • Chaud
  • Froid
  • Bouilli
  • Liqueur
  • Sirop
  • Coulis
  • Compote
  • Sirop
  • Sauce
  • Tarte
  • Salade
  • Ketchup
  • Confit
  • Gelée, cueillir avant la fin d’aout, sinon le taux de pectines diminue et la gelée est difficile à prendre.
Commentaires

Lors de la récolte sauvage, en prendre une partie et en laisser pour les oiseaux. C’est souvent leur seule source de nourriture l’hiver.

2.338 Choisir et conserver ses pimbinas

 

 

Laisser un commentaire