2.439 Ou trouve t’on des Omega-6 dans les produits du groupe céréalier

Oméga-6, oméga-3 : comment s’y retrouver ?

Les omégas 3 et les omégas 6 sont des acides gras indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Ils entrent dans la constitution des membranes cellulaires, mais ils jouent aussi un rôle dans de nombreuses réactions biologiques, notamment hormonales et immunitaires.

Les omégas 3 et 6 sont deux familles d’acides gras « polyinsaturés » qui se distinguent par la localisation d’une de leurs liaisons chimiques « doubles », dans la chaine moléculaire dont ils sont constitués. Il existe aussi des acides gras oméga-9.

Certains de ces acides gras sont « essentiels » car l’organisme ne peut pas les fabriquer lui-même. Ils doivent donc être apportés par l’alimentation.

C’est le cas de :2.237 Ou trouve t’on des Omega-6 dans les produits du groupe céréalier

  • l’acide linoléique (oméga-6)
  • l’acide α-linolénique ou AAL (oméga-3)
L’apport alimentaire conseillé quotidiennement est d’environ 3% des calories totales ingérées pour l’acide linoléique (oméga-6) et de 0,5% pour l’acide α-linolénique (oméga-3).

 Fonction

Le corps utilise les oméga-6 pour élaborer des acides gras hautement insaturés et des eicosanoïdes de séries 1 et 2. Ces substances jouent un rôle important dans le bon fonctionnement des systèmes nerveux, cardiovasculaire, immunitaire, ainsi que dans les réactions allergiques et inflammatoires et la guérison des blessures.

Principales sources

La plupart des alimentations fournissent les quantités adéquates d’oméga-6. Parmi les oméga-6, seul l’acide linoléique (AL) est qualifié d’« essentiel ». En effet, les autres gras oméga-6 peuvent être fabriqués par le corps à partir de l’AL. Contrairement à l’AAL, il est abondamment présent dans l’alimentation moderne :

  • Céréales

Symptômes de carence

Presque inexistant, le risque est plutôt du côté de la surdose. Un excès d’oméga-6 dans l’assiette empêche l’organisme d’exploiter adéquatement ses sources d’oméga-3. Ce déséquilibre induit, entre autres un état physiologique propice aux maladies cardiovasculaires ainsi qu’aux troubles allergiques et inflammatoires 7.

Pour couronner le tout, si une maladie nuit au métabolisme des acides gras, le problème s’accentue.

Apport quotidien recommandé

Vos besoins quotidiens en acides gras oméga-6

  Apport suffisant (AS)
Bébés 0-6 mois 4,4 g
Bébés 7-12 mois 4,6 g
Bébés 1-3 ans 7 g
Enfants 4-8 ans 10 g
Garçons 9-13 ans 12 g
Filles 9-13 ans 10 g
Garçons 14-18 ans 16 g
Filles 14-18 ans 11 g
Hommes 19-50 ans 17 g
Femmes 19-50 ans 12 g
Hommes 50 ans et + 14 g
Femmes 50 ans et + 11 g
Femmes enceintes 13 g
Femmes qui allaitent 13 g

Incompatibilité

Consommés en excès, les acides gras oméga-6 peuvent empêcher que les effets bénéfiques des acides gras oméga-3 se manifestent, notamment sur le plan de la protection cardiovasculaire. Un excès d’oméga-6 peut aussi provoquer des douleurs et des maladies inflammatoires comme l’asthme ou l’arthrite.


  • Canal Vie
  • Passeport santé

Laisser un commentaire