2.452 Vingt cinq raisons pour ne pas consommer de farine blanche

2.248 Vingt Cinq raisons pour ne pas consommer de farine blanche.jpg

La farine blanche n’est pas un aliment bénéfique pour notre organisme, elle est vide de nutriments et rempli de produits chimiques nocifs. Il y a de multiples autres alternatives beaucoup plus profitables.

Historique

En 1910, la Cour fédérale du district du Missouri a déclaré la farine blanche raffinée impropre à l’alimentation humaine. Mais, malheureusement, selon H.W. Wiley, premier chef de la Food and Drug Administration, l’application de cette loi a été « arrêtée par l’influence politique des meuniers » et « aucun avis de violations n’a été fait par la FDA depuis. » Le livre de M. Wiley « The History of a Crime Against the Pure Food Law » examine ce cas. Aujourd’hui, la farine est faite à partir de blé qui est traité avec des fongicides, des pesticides, et des insecticides des semis au stockage. Depuis lors environ 60 produits chimiques différents ont été approuvés pour blanchir la farine.

Le blé étant une commodité transigée internationalement, il doit être entreposé de longue période, pour éviter que les insectes et petits rongeurs (parfois les oiseaux également) ne se servent, les responsables doivent vaporisés régulièrement des quantités astronomiques de pesticides. Pour éviter également que le produit ne se détériore sur de longue période d’entreposage, il doit être traité avec des fongicides et une multitude de produits phytosanitaires. Occuper le poste de responsable des stocks de blé d’une grande entreprise requiert une maitrise (diplôme universitaire) en chimie,…

Au fils des ans, la période d’entreposage ainsi que la quantité entreposée au même endroit est devenu un enjeux économique important, dans certaines provinces de l’ouest Canadien c’est environ 50 % des revenus qui provient de la vente de blé et de grains. En décembre 2016 était entreposé au Canada 24 095 000 tonnes de blé (Statistique Canada). Pour des raisons purement économiques, le gouvernement autorise les producteurs à employer ce cocktail chimique afin de préserver les ressources.

La farine blanche ne contient pas d’élément nutritif

L’industrie de la farine blanche élimine d’abord le son du grain de blé, ses six couches extérieures, et le germe qui contient 76% des vitamines et des minéraux. 97% des fibres sont également perdus. On élimine toutes les vitamines E, 50% du calcium, 70% du phosphore, le fer, le magnésium et les vitamines B.

Des additifs son ajouter

Contrairement au secteur artisanal ou biologique, la majorité des farines pour les boulangeries industrielles contiennent plusieurs additifs, et résidus chimiques de l’entreposage et la transformation, certains sont surtout destinés à accélérer la production du pain ou uniformiser sa qualité, tel que :

  • Agents antiagglomérants
  • Agents autorisés de blanchiment, de maturation, ou pour conditionner les pâtes
  • Colorants
  • Agents émulsifiants, gélifiants, stabilisants ou épaississants
  • Enzymes alimentaires
  • Agents raffermissants
  • Agents de satinage ou de glaçage
  • Additifs alimentaires ayant d’autres utilisations
  • Édulcorants
  • Agents rajusteurs du pH, des substances à réaction acide et des agents correcteurs de l’eau
  • Agents de conservation
  • Agents chélateurs ou séquestrant
  • Agents modifiants de l’amidon
  • Nourriture des levures
  • Solvants de support ou d’extraction

25 Raisons pour ne pas consommer de farine blanche (blanchie)

Pour faciliter le travail des machines, réduire les couts et augmenter le rendement les industriels font de multiples manipulations aux grains de blés, ils en sortent complètement dénaturés.

Tous les additifs et agents de traitement sont incorporés dans la farine, ils améliorent la texture, le volume et l’homogénéité de la pâte dans les produits de la boulangerie. Ils agissent, également, en contribuant à l’amélioration de la résistance et de la maniabilité de la pâte. Ainsi, les agents de traitement de la farine, renforcent la pâte, la rendent plus facile à manipuler. Ils accroissent la ténacité et l’élasticité des pâtes. Ils facilitent la maturité de la pâte et le raffermissement de celle-ci. Ce faisant, ils garantissent un bon volume de pain et l’onctuosité de la mie.

Les agents de traitement de la farine, sont utilisés au cours de la fabrication des pains ordinaires et des pains spéciaux. Ils sont introduits dans la farine de blé, la pâte à biscuits. Ils sont présents dans les craquelins, les biscuits, les produits de la pâtisserie, les tartes. Aussi, des produits de la boulangerie fine (les brioches, les scones, les muffins), renferment des agents de traitement de la farine.


1-La farine blanche contient peroxyde de benzoyle (agent de blanchiment)

La fabrication de ce peroxyde d’acide benzoïque opaque pour un non initié en chimie, résulte d’une mise en réaction de chlorure de benzoyle avec de l’hydroxyde ou du peroxyde de sodium et/ou du peroxyde d’hydrogène. Ce produit explose à l’état sec au choc, à la friction ou à haute température. Utilisé à 150 ppm maximum, c’est un agent qui a pour rôle de blanchir les pigments de la farine qui passent de crème à blanc, selon la dose. Il ne joue aucun rôle fonctionnel sur les autres constituants de la farine et n’est ajouté qu’en minoterie.  La substance pure est connue pour être très dangereuse par ingestion (effets effets aigus ou chroniques) Elle est aussi très réactive et oxydante, c’est un explosif quand elle n’est pas diluée, Il est rapporté « inclassable quant à sa cancérogénicité pour l’homme » au Centre International de Recherches sur le Cancer (CIRC) et des données mutagènes sont rapportées par le RTECS américain.

2-Peut contenir des résidus de peroxyde d’acétone

Le peroxyde d’acétone est repris dans les additifs alimentaires et codé E929. Il est utilisé comme agent de traitement des farines. Le peroxyde d’acétone est un explosif primaire découvert en 1895 par Richard Wolffenstein. C’est une famille de molécules instables constituées de peroxydes organiques cycliques. On le rencontre le plus souvent sous la forme d’une poudre blanche cristalline. Il a une odeur âcre caractéristique. Pur il est connu pour être très instable et explosif. Il est fabriqué à partir de peroxyde d’hydrogene et d’acétoner, deux produits chimiques douteux ou nocifs par ingestion

3-Agents de maturation

Très populaires en boulangerie industrielle, l’acide ascorbique (200 ppm maximum) et l’azodicarbonamide (45 ppm maximum) renforcent le gluten, ce qui est très utile pour les procédés rapides de panification mais inutile pour les procédés avec un long temps de pétrissage et de fermentation.

4- Contient de la L-cystéine

Le chlorhydrate de Lcystéine (90 ppm maximum) est plutôt utilisé comme agent relaxant du gluten, pour faciliter le pétrissage des pâtes industrielles. Cet acide aminé non essentiel est ajouté à la plupart des produits de boulangerie traditionnels pour accélérer la transformation industrielle. La cystéine se trouve dans la majorité des pâtes à pizza, les biscuits, les pâtes, les pâtisseries et les pains des fast-foods. Elle peut être créée synthétiquement en laboratoire, mais il est moins coûteux de l’extraire des plumes de canard et de cheveux humains ainsi que des plumes de poulet, des cornes de vache et de sous-dérivés de pétrole. La majorité de l’acide L-cystéine provient de la Chine.

5-Il possède un index glycémique élevé

L’index glycémique c’est la capacité d’un aliment à faire grimper votre taux de sucre sanguin (glycémie). Autrement dit, plus un aliment aura un fort IG (Index Glycémique) plus il fera grimper votre glycémie. Une glycémie élevée entraîne une forte production d’insuline pour faire descendre rapidement cette glycémie. Ce fonctionnement est classique, et même normal. Sauf que le pain blanc augmente dramatiquement la glycémie (IG = 95, 78 sur 100 selon certains articles), et donc la sécrétion d’insuline. Cette augmentation monstrueuse aura pour conséquence une insensibilisation des cellules de notre corps à l’insuline (à cause des pics répétés) et donc amener à long terme a un diabète de type 2.

6-Des calories vides

Le pain blanc traditionnel est réalisé avec des farines blanches raffinées appelées  ce qui veut dire que pour 100g de farine, il y aura 0,55 grammes de minéraux. Ce sont ces minéraux qui sont intéressants. En comparaison avec la farine blanche, les pains complets peuvent atteindre 1,5 grammes de minéraux pour 100 g de farine. Vous l’aurez compris, les pains blancs sont réalisés avec les farines les plus pauvres du marché, on parle alors de calories « vides ». C’est-à-dire que vous allez manger, ingurgiter un aliment, faire travailler l’ensemble de votre système digestif…pour 3 fois rien (ou presque).

7-Le chlore est utilisé pour blanchir la farine

Le chlore est le bioxyde de chlore, sont utiliser pour blanchir la farine, on se rappelle que c’est le chlore est l’ingrédient actif de l’eau de javel.

8-Peut contenir du persulfate d’ammonium (250 ppm).

Le persulfate d’ammonium est un sel d’ammonium de l’acide peroxydisulfurique. Ce dernier – ou acide de Marshall – est un oxyacide de soufre (composé contenant du soufre, de l’oxygène et de l’hydrogène), c’est un oxydant fort utilisé entre autres dans certains décapages de métaux. Composé très nocif pour l’homme à l’état pur. L’ammonium est un dérivé de l’ammoniac, il est moins toxique mais ses effets sur la santé ne sont pas tous connus. Le persulfate d’ammonium pur est un composé nocif par ingestion et très destructeur des muqueuses, il n’est pas stable avec l’eau et incompatible avec les matières organiques donc potentiellement dangereux pour l’homme.

9-Peut contenir de l’azodicarbonamide

C’est un produit chimique synthétique. Les matières premières utilisées ou utilisables en production sont l’hydroxyde de sodium, l’acide sulfurique [E513], le peroxyde d’hydrogène, l’urée [E927b], le chlore [E925], l’hydroxyde d’hydrazinium, l’hypochlorite de sodium [eau de Javel], le chlorate de sodium, l’acide chromique, le dioxyde d’azote [E918] et la biurée. Il est principalement utilisé comme agent gonflant.

10-Des enzymes sont ajouter

Pour uniformiser l’indice de chute de la farine, on peut ajouter des amylases commerciales, mais aussi de la farine d’orge malté (moins de 0,5 % du poids de farine) ou de la farine de blé malté. Les enzymes suivantes sont aussi permises : glucoamylase (appelée amyloglucosidase ou maltase), glucose oxydase, lactase, lipase, lipoxydase (ou lipoxygénase), pentosanase, pullulunase et protéases (broméline).

11-L’acide ascorbique synthétique est ajouté

Ils sont introduits dans la farine dans le but d’améliorer sa qualité boulangère, sa couleur ou son utilisation au cours de la cuisson. L’acide ascorbique (E 300) est l’agent de traitement de la farine le plus couramment utilisé.

12-Supports de fermentation sont nécessaire.

Le phosphate monocalcique (7 500 ppm) et le chlorure d’ammonium (2 000 ppm) peuvent être ajoutés comme nourriture de la levure.

13-Suppléments nutritifs obligatoire par la loi

La Loi sur les aliments et drogues du Canada prévoit l’enrichissement obligatoire de la farine (synonyme de farine blanche, farine enrichie ou farine blanche enrichie) mais non de la farine de blé entier (ou farine de blé complet). Pour 100 g de farine, le meunier doit donc ajouter 5,30 mg de niacine ou de niacinamide, 4,4 mg de fer, 0,64 mg de thiamine, 0,40 mg de riboflavine et 0,15 mg d’acide folique.

14-Du sel, beaucoup de sel !

Le pain c’est du sucre mais du sodium également, ou du sel ! 100g de pain blanc, c’est prendre 50 % des apports journaliers recommandés en sel. On rajoute à cette petite liste les risques liés aux nombreuses substances contenues dans la farine blanche… et on se rend compte que non seulement le pain blanc fait grossir, mais qu’il est néfaste pour la santé. On pourra facilement le remplacer par du pain de seigle, riche en phytoestrogènes et en phytostérols.

15-Des additifs sont ajouter pour rendre le pain ‘nutritif’

Beaucoup de pain on des additifs ajouter pour les rendre intéressant au point de vus nutritif, et être considéré ‘convenable’ par les nutritionnistes; 190 mg de magnésium, au moins 140 mg de calcium sous diverses formes, 1,3 mg d’acide d panthoténique et 0,31 mg de vitamine B6. Analyse des farines 10

 16-Si le pain blanc n’est pas rempli de nutriments, mais de quoi peut-il bien être fait ?

D’amidon ! Pour faire simple, l’amidon, c’est juste des sucres simples (du glucose) assemblés en très longues chaînes ce qui forme de l’amidon. Même si le pain blanc n’a pas un goût sucré d’entrée de jeu, il est pourtant fait à 85 % de glucides.

17-La farine blanche est addictive

Le pain blanc est fait principalement de sucre (amidon, 85%), et comme tout produit « sucré », il crée une des addictions les plus fortes qui existe. Le sucre existant une partie du cerveaux rend les gens ‘drogué’ et il recherche sans cesse cette sensation d’excitation au même titre que le café, la cigarette ou les drogues.

18-Du bromate de potassium ajouté

Après avoir enlevé toutes les couches et les éléments nutritifs du grain, la farine est protégée et blanchie avec du dioxyde de chlore. Elle est à nouveau blanchie avec de la craie, de l’alun et du carbonate d’ammonium pour qu’elle soit plus attrayante aux yeux du consommateur. L’isosorbide est ajouté à la fin ainsi que le bromate de potassium qui est un oxydant très puissant dangereux pour les cellules. Le bromate est considéré comme un cancérigène de groupe 2B (= cancérogénicité possible pour l’homme) par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Le bromate de potassium a été interdit dans la plupart des pays développés en 1994, notamment dans l’Union européenne ainsi qu’au Royaume-Uni et au Canada. 

19-La farine blanche prend la place de d’autre aliment nutritif

C’est un aliment « chassant », cela veut dire que manger du pain blanc, c’est moins manger de légumes, de fruits, de jus vitaminés, de viandes de qualité ou même de poisson. Il ne faut pas négliger l’impact du pain blanc dans l’équilibre alimentaire de nos repas, de nos collation (goûters) et de nos repas à l’extérieur. Si vous manger un sandwich; 2 tranches de pain blanc, 1 tranche de fromage et 1 de laitue, vous n’anez plus faim pour votre salade,…

20-La farine blanche contient de l’alloxane

Ce contaminant cause le diabète. L’ alloxane que contient la farine blanche rend le pain moelleux et frais. Les études montrent que l’alloxane détruit les cellules bêta du pancréas. La nocivité de l’alloxane sur le pancréas est si grave que « Natural Medicine » le désigne comme « une toxine bêta-cellulaire puissante. » Tout en sachant que l’alloxane est toxique pour votre corps, la FDA permet encore certaines entreprises à l’utiliser lors du traitement des aliments que nous consommons. Heureusement, des études ont montré que les effets nocifs de l’alloxane peuvent être inversés avec la vitamine E. Selon le Dr. Gary Null, la vitamine E a efficacement protégé des rats de laboratoire contre les effets nocifs de l’alloxane administré.

21-La farine blanche est un insecticide naturel

Saviez-vous que si un insecte pénètre dans un sac de farine blanche et qu’il en mange, l’insecte en mourra?

22-D’autres additifs sont également employés

Des agents de traitement, dans diverses denrées alimentaires, il s’agit notamment de la lécithine (E 322), du glucose oxydase (E 1103), du lactate de calcium (E 327). Chez certains sujets exposés à ces différents additifs, un effet allergène est possible. 

23- Du gluten, beaucoup de gluten

Le pain blanc, c’est du blé. Du blé directement sélectionné pour ses qualité ‘opérationnelles’, blancheur extrême, cout bas, maniabilité parfaite, bonne tenu, et des teneurs en gluten de plus en plus fortes. Le gluten est impliqué dans plus de 55 maladies différentes. Les plus connues sont l’intolérance au gluten et la maladie cœliaque.

24- Enrichies, mais encore très pauvre

Pour faire du pain blanc, en revanche, le germe ainsi que le son du blé sont retirés, la meilleure partie de la farine a été enlevée pour être donnée aux cochons et autres animaux d’élevage. Ne reste qu’un produit quasiment sans fibres, presque sans vitamines ni minéraux, qui n’est au fond que de l’amidon. Ce sont de pures calories sans nutriments essentiels. La boîte en carton de vos céréales contient à peu près autant de micronutriments que les céréales elles-mêmes, si pas plus. Ne vous laissez pas impressionner par les étiquettes indiquant que les céréales ont été « enrichies » en vitamines. La raison pour laquelle les céréales sont parfois « enrichies » est justement que les scientifiques se sont aperçus en 1945 à quel point elles étaient pauvres en nutriments. Les fabricants rajoutent donc des vitamines, et un peu de fer. Mais c’est comme si quelqu’un volait 10 000 $ votre compte en banque, puis décidait de vous « enrichir » en vous donnant 1 $.

25- Prise de poids incontrolé

Le pain à lui seul, avec son index glycémique élevé, peut causer une prise de poids s’il est consommé régulièrement. Le sucre contenu dans le pain arrive trop rapidement dans le sang, faisant exploser le taux de glycémie. L’organisme cherche alors à le normaliser au plus vite en évacuant le sucre dans les cellules adipeuses.

Risques pour la santé

Les agents de traitement de la farine, sont considérés comme étant des composés non-toxiques et sans danger pour la consommation. Cependant, la présence des résidus de soja dans certains additifs tels que la lécithine (E 322), peut provoquer des réactions d’allergie chez certains sujets allergiques au soja. Chez les sujets affectés par une pathologie rénale, en l’occurrence la cystinurie, la cystine (E 921) peut entraîner la formation des calculs rénaux.

 

Il existe 101 facons de remplacer le pain blanc

Si vraiment vous ne pouvez pas vous passer de pain, pourquoi ne pas essayer le pain complet ? Il contient trois fois plus de minéraux, d’oligoéléments et de vitamines que le pain blanc. Il possède aussi un index glycémique plus bas que ce dernier, et contient moins de gluten. Il présente des teneurs intéressantes en phosphore, magnésium, fer végétal, zinc, vitamines B1, B3, B6 et B9.

Les alternatives à la farine de blé sont nombreuses : farine d’épeautre, farine de pois chiche, farine de maïs, farine de riz, etc. Pourquoi ne pas essayer de vous faire des galettes maison ? Il suffit de mélanger ces farines avec un peu d’eau et de sel, et de les pétrir jusqu’à obtenir une pâte épaisse et non collante. On fait revenir à l’huile d’olive quelques minutes et c’est prêt ! Pensez bien sûr à les prendre complètes.

Enfin, si vous êtes pressé(e), il existe aussi les galettes de maïs, de riz, et de sarrasin soufflé. Très légères, elles sont idéales pour ceux qui ont un estomac fragile et un système digestif paresseux. On peut les trouver dans toutes les boutiques bio.

Fait intéressant

Avec plus de 10 milliards de baguettes dévorées par an, les français en raffolent ! Toutes les secondes, ce n’est pas moins de 320 baguettes qui sont englouties, selon un étudiant au bac, si 1 % des gens consommérait sous forme de blé complet biologique, cela aurait un impact de 5 % de diminution des couts de la sécurité sociale, c’est un penser-y bien!


Sources:
www.indymedia.org.uk
proliberty.com
www.vrg.org
www.ncbi.nlm.nih.gov
livingtraditionally.com

Laisser un commentaire