3.000 Tour d’horizon des additifs alimentaires

Foods additives

Depuis les temps anciens, l’homme utilise des ingrédients pour assurer la qualité de son alimentation : conserver, apporter de la texture, colorer les aliments… Par exemple : le sel pour la conservation de la viande ou du poisson, le safran pour colorer les mets dès le Moyen-Age ou encore la caroube en Egypte Ancienne pour apporter de la consistance aux plats. L’évolution des connaissances a permis de mieux connaitre ces ingrédients et de les isoler. Ils ont été réglementés en tant qu’additifs alimentaires : ingrédients utilisés en petite quantité pour leur rôle technologique.

Qu’est-ce qu’un additif alimentaire

C’est une substance chimique ajoutée à un aliment au moment de sa préparation ou avant son entreposage. Cette substance s’intègre à l’aliment ou en modifie les caractéristiques pour l’obtention de l’effet technique désiré, pour en :

  • Conserver la valeur nutritive
  • Augmenter la durée de conservation
  • Rehausser l’apparence
  • Faciliter la transformation, l’emballage ou l’entreposage.

Toute substance ajoutée aux aliments est considérée comme un additif alimentaire.

Attention : les auxiliaires technologiques, les arômes, les vitamines, les autres nutriments et les pesticides ne figurent pas parmi les additifs. Ils ont leur propre réglementation.

Les additifs se retrouvent dans les catégories suivantes:

  • colorants;
  • conservateurs ;
  • antioxygènes ;
  • émulsifiants ;
  • gélifiants ;
  • épaississants ;
  • exhausteurs de goût ;
  • édulcorants.

Naturels ou de synthèse, la lettre E suivie d’un nombre

Les additifs sont déclarés sur l’étiquetage, parmi les autres ingrédients du produit. Ils doivent être indiqués sous le nom de leur catégorie suivi de leur nom spécifique ou par un nombre précédé de la lettre E. La lettre E désigne qu’il figure sur la liste européenne des additifs admis et le nombre, de quel additif spécifique il s’agit. Dans les pays extra-européens, les additifs sont déclarés uniquement par leur nom ou numéro.

Les additifs sont d’origine naturelle ou synthétique. Les additifs naturels sont des composés chimiques extraits de végétaux, d’animaux ou de minéraux. Les additifs synthétiques ne sont pas extraits mais créés par réaction chimique ou enzymatique. Ils sont soit parfaitement identiques à un équivalent naturel, soit de pures créationsn’existant pas à l’état naturel. Les numéros E n’indiquent rien concernant leur nature et leur mode de production.

Additifs par catégories

Il existe des centaines d’additifs alimentaires. Ils sont regroupés par catégories. Les colorants sont identifiés par un nombre de 100 à 180 précédé de la lettre E en Europe, pour les agents de conservation ce nombre va 200 à 285, pour les antioxydants de 300 à 321, pour les agents de texture, de 322 à 495. De 500 à 1520 se trouvent les acides, les alcalis, les révélateurs de goûts, les édulcorants ainsi que des additifs aux diverses autres fonctions.

Des molécules naturellement présentes

De nombreuses denrées alimentaires contiennent par nature des substances autorisées comme additifs alimentaires. Par exemple, une pomme contient des riboflavines (E101), des anthocyanines (E163), de l’acide citrique (E330), de l’acide glutamique (E620) ou de la L-cystéine (E920).

Pourquoi les utilisés

Les industriels utilisent des additifs principallement pour;

    • conserver les aliments pendant une durée suffisamment longue : transport, stockage en entrepôt ou chez le consommateur… (conservateurs)
    • rendre la texture agréable : onctueuse, pas trop liquide… (épaississants) 
    • colorer des aliments et les rendre plus attractifs (colorants)
    • mélanger de l’eau et de l’huile de manière homogène (émulsifiants)
    • renforcer le goût (exhausteurs de goût) 
    • donner un goût sucré sans utiliser de sucre « calorique » (édulcorants)
    • diminuer le prix de vente. Les additifs sont généralement moins chers que les ingrédients qu’ils remplacent.
  •  

Autrement dit, les additifs permettent de fabriquer en grandes quantité des aliments standardisés qui resteront bons à consommer et agréables à voir ou à sentir pendant un certain temps.

Il y a 320 additifs autorisés dans les aliments en Europe. Les aliments bio sont soumis à un régime plus strict : 47 additifs « seulement » sont autorisés.

En ce qui concerne le Canada plus de 850 sont autorisé et 7300 aux USA, ces nombres changent fréquemment.

Tous les additifs présents dans les produits alimentaires doivent respecter la législation du pays. Certains additifs sont responsables d’intolérances et de réactions allergiques. D’autres sont suspectés d’être cancérigènes. C’est pourquoi certains additifs sont autorisés mais en dose limitée.

Roles et fonctions des additifs

Les additifs alimentaires sont répartis en fonction de leur rôle en familles, appelées « catégories fonctionnelles ». Elles sont au nombre de 27.

Fonction additifs

Connaitre ce que l’on mange

Pourquoi avoir passer autant d’heure à compiler de l’information auprès des manufacturiers alimentaires, gouvernement, livres et sites web. Parce que vous avez le droit de savoir ce que vous mangez. Le but n’étant pas de vous faire peur mais de vous informer au sujet de la composition de ce que vous et vos enfants consommiez sans le savoir.

Il y a 50 ans, on cuisinait chaque repas avec amour et manger des sucreries était réservé pour les occasions exceptionnelles, voire un luxe, comme une récompense pour les enfants qui avaient été très sages, lors des fêtes de fin d’année ou des anniversaires.

‘’Alors on pourrait se demander aujourd’hui comment on en est arrivé à manger des soupes, de la purée et des desserts en sachets, à oublier le goût de l’eau, pour ne boire que des sodas aux arômes artificiels ou des sirops aux couleurs de l’arc en ciel, qui eux, n’ont plus grand chose de naturel. Tout doit être en boîte, en canettes d’aluminium ou en sachets en plastique et de moins en moins cher, pour pouvoir acheter de plus en plus (parfois motivés pour collectionner des points de « fidélité » et choisir des « cadeaux ») et le tout, le plus rapidement possible car on n’a « pas le temps », ni même celui de réfléchir. Du coup, dans sa course effrénée due à son mode de vie, le consommateur est devenu « la poule aux œufs d’or » de l’industrie alimentaire qui dans ses divers laboratoires, a toutes les techniques modernes pour nous faire « rêver », avec des recettes prêtes à déguster, après juste « trois minutes », passées dans « l’indispensable » four à micro-ondes.

Nous avons le droit de savoir ce que contiennent nos aliments. Nous avons le droit de choisir nos aliments et nous avons le droit de dire NON et de refuser tout aliment qui pourrait être nocif pour notre santé ou celle de nos enfants.

Pourquoi les gouvernements n’interdissent pas ces additifs si c’est dangereux

Les additifs alimentaires en tant que tel ne sont pas dangereux, tout est une question de dosage. Le corps cette merveilleuse machine fonctionne a son plein rendement que s’il est en équilibre, trop d’additifs ou pas assez de vitamines et minéraux et le rendement des systèmes (respiratoire, sanguin, digestif,…) diminue. En réalité, quand nous consommons des additifs ils sont généralement mélangés et nous ne pouvons pas connaitre la quantité ingérée.

En pratique cependant:

    • Ces doses ne tiennent pas compte d’effets croisés entre additifs, voire entre ces additifs et d’autres substances que l’on consommerait.
    • Chaque personne est différente et le « seuil de tolérance » de l’une ne sera pas celui de l’autre. C’est particulièrement vrai pour les enfants.
    • Les doses sont réévaluées au fil du temps, parfois à la baisse.
    • Les doses acceptées ne sont pas nécessairement les mêmes partout dans le monde. Si la dose acceptée est plus faible ailleurs, qui croire ?
    • Les doses admises sont liées à une consommation « type ». Mais quid de ceux qui n’ont pas une consommation « type » ?
    • Des additifs sont régulièrement interdits, alors qu’ils étaient autorisés auparavant.

Deux exemples pour illustrer:

    • Les colas utilisent un colorant appelé caramel. La très grosse majorité des colorants caramels sont de type c ou d (le E150c et le E150d). Or, la fabrication de ces colorants crée deux composés cancérigènes reconnus. En Californie, la dose acceptée est 50 fois plus faible qu’en Europe. Les méthodes de calcul du risque sont différentes. Qui a raison ?
    • En matière d’exhausteurs de goût, l’EFSA va proposer d’abaisser la DJA (dose journalière admissible) d’acide glutamique et de glutamates, suite à la réévaluation de ces additifs. Cela devrait donc mener à réduire la quantité autorisée dans les aliments (les E620 à E625).

Aujourd’hui, de plus en plus d’ouvrages et de spécialistes de la santé dénoncent la toxicité d’un grand nombre d’additifs alimentaires qui tout en étant autorisés, sont souvent dangereux pour notre santé, peu testés mais très utiles pour les industriels. Un grand nombre de ces additifs sont chimiques et rajoutés intentionnellement par les industries agroalimentaires. Notre corps n’est pas fait pour en consommer d’aussi grandes quantités et encore moins celui de nos enfants. Afin de mesurer la toxicité des additifs, les études sont en général faites sur des animaux de laboratoires (qui ne réagissent pas comme l’homme) à qui l’on administre un seul additif à la fois. Mais voilà, l’espèce qui elle, n’est pas souvent testée en laboratoire et qui est la SEULE à consommer une multitude d’additifs et ce jusqu’à sept kilos par an et par individu, est : l’ESPÈCE HUMAINE Selon Sue Kedgley, député, responsable du parti des verts en Nouvelle-Zélande, (http://www.greens.org.nz/food-revolution) et favorable à une nourriture saine et sans dangers : Un enfant élevé dans un pays dit « développé » pourrait consommer jusqu’à 100 additifs alimentaires différents par jour ! Étant donné que chaque enfant réagira différemment au « cocktail » d’additifs ingérés, il est impossible de prédire l’accumulation des effets secondaires possibles dans les heures ou les années qui suivent l’ingestion. (Extrait du livre de Corinne Gouget, santé en danger.)

Tableau résumé

Résumé des additis.png

Les principaux additifs

  • Numéro, Commencant par E pour l’europe
  • Nom couramment utilisé
  • Description
  • Dose Journaliere Autorisé milligrame par kilo de masse corporelle (mg/kg mc)
  • Concentration maximum autorisé (utilisé dans les aliments transformés) milligrame par kilo mg/kg
  • Toxicité

Note : glisser la souris sur les numéros pour vous rendre a la fiche complete du produit, travail en cour,…

Num Nom Description DJA (mg/kg mc) Concen-tration maximum

 

mg/kg

Toxicité
Colorants
E100 Curcumines, Jaune de curcumine La curcumine est le pigment principal du curcuma, tous les deux peuvent être utilisés comme additifs dans de nombreuses préparations. 3   Modérément toxique
E100(i) Curcumine La curcumine désigne le composé chimique purifié.      
E100(ii) Curcuma Le curcuma est la plante dont est extraite la curcumine.      
E101 Riboflavines, Riboflavine 5′-phosphate, Vitamine B2 Également appelée lactoflavine, cette vitamine est autorisée dans de nombreuses préparations. 0,5   Modérément toxique
E101(i) Riboflavine (vitamine B2) Obtenue par synthèse chimique      
E101(ii) Riboflavine-5′-phosphate Dérivé phosphaté de la vitamine, également produit in vivo à partir de la riboflavine par réaction enzymatique. La forme sodique porte le numéro E 101 (ii). Parfois encore écrit E 106      
E101(iii) Riboflavine Produite par fermentation bactérienne à partir de bacillus subtilis transgénique.      
E102 Tartrazine Colorant azoïque de synthèse. 7,5 50 Très toxique
E103 Chrysoïne S L’alkannine, ou jaune chrysoïne S, est un colorant naturel brun-rouge extrait de l’orcanette des teinturiers.     Toxique, il est interdit depuis 1978
E104 Jaune de quinoléine Colorant de synthèse. Il est interdit au japon et dans l’alimentation aux États-Unis. 10   Très toxique
E105 Jaune solide Colorant azoïque de synthèse. Toxique et allergisant, il n’est plus utilisé ni en Europe, ni aux États-Unis     Très toxique
E106 5′-Phosphate sodique de riboflavine Voir aussi E101a(ii) : Il s’agit de la forme sodique du phosphate de riboflavine, plus soluble dans l’eau.      
E107 Jaune 2G Colorant azoïque de synthèse. Fortement allergisant, son usage est interdit.     Toxique
E110 Jaune soleil FCF, Jaune orangé S Colorant de synthèse, il est autorisé dans de nombreux produits. 2,5 400 Très toxique
E111 Orange GGN, Alpha-naphthol orange, orange d’α-naphtol Colorant issu de la chimie du pétrole, il est interdit d’usage alimentaire depuis 1978 en raison de la découverte de sa toxicité.     Très toxique
E120 Cochenille, Acide carminique, Carmin

Aussi appelé rouge de cochenille, ce colorant d’origine naturelle est utilisé dans un grand nombre de préparations. Le composé lui-même peut être préparé par synthèse chimique, mais le colorant alimentaire autorisé est extrait d’insectes.

    Douteux
E121 Rouge citrus n°2 (ex- Orseille, Orcéine)

Colorant synthétique azoïque est encore utilisé aux États-Unis pour colorer la peau des oranges, mais il est interdit dans l’Union Européenne

    Très toxique
E122 Azorubine, Carmoisine Colorant de synthèse. 4   Toxique
E123 Amarante Amaranthe Colorant azoïque synthétique, interdit aux États-Unis en raison de sa toxicité. 0,15   Très toxique
E124 Ponceau 4R,, Rouge cochenille A Ce colorant azoïque de synthèse remplace parfois le rouge de cochenille (E120) car il est moins cher. Il est interdit aux États-Unis. 0,7   Très toxique
E125 Ponceau SX, écarlate GN Ce colorant synthétique toxique est maintenant interdit pour l’usage alimentaire     Très toxique
E126 Ponceau 6R Colorant azoïque synthétique, le ponceux 6R est interdit dans l’Union Européenne depuis 1977.     Très toxique
E127 Érythrosine Colorant de synthèse 0,1 200 Toxique
E128 Rouge 2G, Azogéranine Colorant azoïque de synthèse, il a été interdit en juillet 2007 dans l’Union Européenne en raison de sa toxicité     Très toxique
E129 Rouge allura AC Colorant azoïque issu du pétrole 7 300 Très toxique
E130 Bleu anthraquinonique, Bleu solanthrène RS Manascorubine Colorant synthétique issu de l’anthracène, il est interdit depuis 1977.     Très toxique
E131 Bleu patenté V Colorant issu de la pétrochimie, il n’est pas listé par le codex alimentarius. Il est autorisé en Europe, mais pas aux États-Unis.     Très toxique
E132 Indigotine, Carmin d’indigo Dérivé synthétique (par sulfonation) d’un composé naturel extrait de l’indigo, l’indigotine. 5   Très toxique
E133 Bleu brillant FCF Colorant synthétique, Il est notamment employé dans certaines confiseries et dans le curuaço. 6   Très toxique
E140 Chlorophylles et chlorophyllines

Les chlorophylles sont les pigments naturels des plantes, qui leur servent à la photosynthèse.

    Modérément toxique
E140(i) Chlorophylles Colorant naturel extrait de plantes vertes      
E140(ii) Chlorophyllines

Obtenues par saponification des chlorophylles, pour les rendre plus solubles dans l’eau

     
E141 Complexes cuivriques des chlorophilles et des chlorophyllines Les complexes cuivriques sont obtenus à partir des chlorophylles et chlorophyllines par addition de sels de cuivre, de manière à les stabiliser. La chlorophylline naturel chélate un ion magnésium, celui-ci est remplacé par du cuivre. 15   Douteux
E142 Vert S, Vert brillant BS, Vert lissamine Vert acide brillant BS Colorant de synthèse, Il est interdit au Canada, aux États-Unis et au Japon. Il n’est pas listé aux codex alimentarius. 5   Très toxique
E143 Vert solide FCF Colorant de synthèse. Il est en revanche interdit dans l’Union Européenne.   100-600 Très toxique
E150 Caramel Le colorant caramel est à distinguer du caramel naturel, les procédés d’obtention industriels pouvant largement différer de la simple cuisine. Les quatre types existant diffèrent tant par la couleur que par le procédé d’obtention. 300    
E150a Caramel I – nature (caramel caustique), Caramel ordinaire Préparé par chauffage de glucides, éventuellement en présence de soude ou d’acides. 300   Modérément toxique
E150b Caramel II – procédé au sulfite caustique, Caramel de sulfite caustique Préparé par chauffage de glucides, en présence de sulfites, et éventuellement également de soude ou d’acides. 160   Toxique
E150c Caramel III – procédé à l’ammoniaque, Caramel ammoniacal Préparé par chauffage de glucides, en présence de composés d’ammonium, et éventuellement également de soude ou d’acides. 100   Très toxique
E150d Caramel IV – procédé à l’ammoniaque sulfite, Caramel au sulfite d’ammonium Préparé par chauffage de glucides, en présence de composés d’ammonium et de sulfites, et éventuellement également de soude ou d’acides. C’est la classe la plus utilisée (plus de 70 % de la production). 200   Très toxique
E151 Noir PN, Naphtol black Noir brillant BN, Colorant de synthèse issu du pétrole, il est autorisé dans l’Union Européenne mais non listé au codex alimentarius (et interdit par défaut aux États-Unis). 5   Très toxique
E152 Noir de carbone (hydrocarbure, ex-Noir 7984) Colorant issu du pétrole, il est interdit pour l’usage alimentaire.     Toxique
E153 Charbon végétal, Noir végétal Charbon actif obtenu par calcination de matières végétale, c’est un colorant autorisé dans l’alimentation biologique.     Modérément toxique
E154 Brun FK Colorants synthétiques abandonné pour son faible intérêt commercial.     Très toxique
E155 Brun HT, Brun chocolat HT Colorant azoïque synthétique issu de la pétrochimie. Il est interdit aux États-Unis et au Canada. 1,5   Très toxique
E160 Caroténoïdes Les caroténoïdes sont une famille de pigments naturels que l’on retrouve entre autres dans les abricots, les carottes ou les langoustes, …      
E160a β-carotène, Carotènes (bêta-), Provitamine A Le β-carotène est un caroténoïde courant, que l’on retrouve notamment dans les carottes. Le classement i-iv précise l’origine du colorant.     Modérément toxique
E160a(i) β-carotène Produit par synthèse, isomère tout-trans avec de faibles quantités d’impuretés. 5    
E160a(ii) Caroténoïdes extraits de légumes Extrait de légumes (carottes, luzerne, autres végétaux comestibles)      
E160a(iii) β-carotène Extrait du champignon de type moisissure Blakeslea trispora. 5    
E160a(iv) β-carotène Extrait par huile essentielle d’algues Dunaliella salina      
E160b Rocou, Annatto, Bixine, Norbixine Le rocou est une plante riche en caroténoïdes et apocaroténoïdes. Son huile et ses dérivés, la bixine et la norbixine, sont admis en agriculture biologique. 0,6   Modérément toxique
E160b(i) Bixine (rocou) La bixine est extraite du rocou par solvants.      
E160b(ii) Norbixine (rocou) La norbixine est produite à partir de la bixine du rocou par hydrolyse alcaline.      
E160c Extrait de paprika, Capsanthéine, Capsorubine Le paprika est parfois aussi utilisé comme arôme.     Modérément toxique
E160c(i) Oléorésine de paprika L’oléorésine de paprika est riche en capsanthéine et capsorubine (colorants rouge orangé).      
E160c(ii) Extrait de paprika L’extrait de paprika est utilisé comme colorant rouge depuis l’antiquité.      
E160d Lycopène Ce colorant d’origine naturelle peut éventuellement être obtenu à partir de sources OGM     Modérément toxique
E160(i) Lycopène Synthétique      
E160d(ii) Lycopène Extrait par solvants à partir de tomates rouges      
E160d(iii) Lycopène Extrait de Blakeslea trispora (champignon de type moisissure)      
E160e β-apo-8′-carotenal, Bêta-apo-8′-caroténal (C30), Caroténal (bêta-apo-8′-) Colorant considéré comme sans danger, l’apocaroténal est utilisé dans une large gamme de préparations culinaire. Son mode de préparation est incertain, il peut être produit par synthèse ou par extraction. 0,3   Pas/peu toxique
E160f Ester éthylique de l’acide bêta-apo-8′-caroténoïque (C30) Dérivé du E160e, dé-listé dans l’Union Européenne en 2012. 5   Pas/peu toxique
E161 Xanthophylles Les xanthophylles sont une famille de colorants de type caroténoïde. Ils peuvent être synthétiques ou extraits de plantes. Depuis 2011 au moins, seuls les E161b et E161g sont autorisés dans l’Union Européenne.      
E161a Flavoxanthine (xanthophylles) Colorant naturel d’usage limité, non listé dans le codex alimentarius.     Pas/peu toxique
E161b Lutéine (xanthophylles) La lutéine est un colorant jaune que l’on retrouve notamment dans les œufs.     Modérément toxique
E161b(i) Lutéine purifiée Composé purifié issu de Tagetes erecta (rose d’inde)      
E161b(ii) Extrait brut Extrait brut de Tagetes erecta      
E161b(iii) Esters de lutéine Esters de la lutéine purifiée à partir de Tagetes erecta      
E161c Cryptoxanthine (xanthophylles) D’origine naturelle, elle est peu utilisée comme colorant, davantage comme complément alimentaire     Pas/peu toxique
E161d Rubixanthine (xanthophylles) Colorant naturel d’usage limité.     Pas/peu toxique
E161e Violaxanthine (xanthophylles) Colorant naturel d’usage limité.     Pas/peu toxique
E161f Rhodoxanthine (xanthophylles) Colorant naturel d’usage limité.     Pas/peu toxique
E161g Canthaxanthine (xanthophylles) Bien que la canthaxanthine existe dans la nature, c’est la forme synthétique qui est utilisée comme colorant alimentaire. L’apport alimentaire est plutôt du aux compléments alimentaires qu’à sa présence comme colorant. 0,03   Modérément toxique
E161h Zéaxanthine (xantophylles) La zéaxanthine est un colorant similaire à la lutéine. De fait elle est davantage utilisée comme complément alimentaire que comme colorant.     Modérément toxique
E161h(i) Zéaxanthine Obtenu par synthèse      
E161h(ii) Zéaxanthine Origine naturelle, riche en extrait de Tagetes erecta.      
E161i Citranaxanthine (xantophylles) Colorant d’origine naturel, elle n’est pas utilisée dans l’alimentation humaine, mais peut être ajoutée à l’alimentation animale, spécialement des volailles, pour en colorer les produits      
E161j Astaxanthine (xantophylles) L’astaxanthine est produite industriellement à partir de micro-algues, éventuellement OGM. Elle n’est pas utilisée directement dans l’alimentation humaine, mais peut être ajoutée à l’alimentation animale, notamment pour colorer la chair des saumons.      
E162 Rouge de betterave, bétanine

Les colorants de la betterave appartiennent tous à la classe des bétalaïnes. Le colorant majoritaire est la bétanine (plus de 75 % du total des pigments), accompagnés de quelques autres colorants et de résidus du procédé d’extraction (sucres, sels et protéines, naturellement présents dans la betterave).

    Modérément toxique
E163 Anthocyanes, Anthocyanines

Pigments naturels de fleurs, de feuilles, de fruits. La lettre spécifie le composé chimique, le classement i-v précise l’origine du colorant. La couleur du colorant peut dépendre des conditions physico-chimiques (notamment le pH). Si les molécules elles-mêmes sont des anti-oxydants auxquels on soupçonne des propriétés bénéfiques pour la santé humaine, le colorant alimentaire est également autorisé sous forme de laque aluminique, et peut contenir une grande quantité de sulfites

    Modérément toxique
E163(i)   Origine non spécifiée      
E163(ii)   Extrait de peaux de raisin, c’est le seul colorant E163 évalué comme additif par le codex alimentarius. 2,5    
E163(iii)   Extrait de cassis      
E163(iv)   Colorant du maïs pourpre      
E163(v)   Colorant du chou rouge      
E163(vi)   Extrait de carotte noire      
E163a Cyanidine Pigment relativement instable présent dans les fruits rouges.      
E163b Delphinidine        
E163c Malvidine        
E163d Pélargonidine        
E163e Péonidine Le nom de ce colorant vient de la pivoine, dont il est l’un des pigments      
E163f Pétunidine Colorant d’abord identifié dans le pétunia, bien qu’il ne joue pas un rôle déterminant dans sa couleur.      
E164 Jaune de gardénia ou Safran; Crocine, Crocétine

Colorant naturel de type caroténoïde composé de crocine et de crocétine, on le retrouve entre autres dans le safran. Il n’est pas autorisé dans l’Union Européenne.

     
E165 Bleu de gardénia

Colorant de type caroténoïde, c’est un dérivé chimique du jaune de gardénia. Il n’est pas autorisé dans l’Union Européenne.

     
E166 Bois de santal Le bois de santal n’est pas listé comme additif par l’Union Européenne, il est cependant autorisé aux États-Unis et au Canada      
E170 Carbonate de calcium Les carbonates de calcium (issus de la craie) font partie des plus anciens additifs, on s’en servait déjà depuis au moins le milieu du XVIIIe siècle pour blanchir le pain.     Pas/peu toxique
E170(i) Carbonate de calcium Outre son utilisation comme pigment, le carbonate de calcium a un effet sur le pH des aliments.      
E170(ii) Carbonate acide de calcium Le bicarbonate de calcium est utilisé comme blanchisseur.      
E171 Bioxyde de titane, Oxyde de titane, dioxyde de titane

Le dioxyde de titane est un colorant minéral blanc qui, outre ses applications comme colorant alimentaire, a des applications en cosmétique (notamment dans les crèmes solaires) et produits pharmaceutiques. Il n’a pas de dose journalière admissible, mais son innocuité est de plus en plus remise en cause.

    Toxique
E172 Oxyde et hydroxyde de fer En fonction notamment du degré d’oxydation du fer, les oxydes de fer peuvent être de couleur jaune, rouge ou noire. Des bruns sont obtenus par mélange. Le colorant alimentaire est obtenu par synthèse.     Douteux
E172(i) Oxyde ferroso-ferrique, Oxyde de fer (II, III) Pigment noir, de formule chimique FeO.Fe2O3      
E172(ii) Oxyde ferrique anhydre, Oxyde de fer (III) Pigment rouge, de formule chimique Fe2O3      
E172(iii) Oxyde ferrique hydraté Pigment jaune, de formule chimique FeO(OH),H2O      
E173 Aluminium Utilisé en poudre, comme colorant de surface     Toxique
E174 ArgentArgentum       Douteux
E175 Or, Aurum En raison de son prix, l’or est peu utilisé dans l’agro-alimentaire, il est cependant listé au codex et autorisé dans l’Union Européenne dans l’enrobage de confiseries, les décorations de chocolat, et dans les liqueurs. Sa toxicité est mal connue sous ces formes ingérées : il est chimiquement très peu réactif sous sa forme métallique, mais susceptible d’être bio-accumulé.     Modérément toxique
E180 Lithol-rubine BK, Carmin 6B, Pigment rubis Colorant azoïque synthétique, la lithol-rubine BK, ou carmin 6B, n’est autorisée pour usage alimentaire que dans les croûtes de certains fromages. Elle a des applications en cosmétique, notamment dans les rouges à lèvres.     Douteux
E181 Tannin, acide tannique Non listé en 2008.     Modérément toxique
E182 Orseille, Orcéine Non listé en 2008.     Toxique
Conservateurs
E200 Acide sorbique L’acide sorbique et ses sels sont des antifongiques, ils sont surtout utilisés pour la conservation des fruits et légumes. 25   Modérément toxique
E201 Sorbate de sodium     Toxique
E202 Sorbate de potassium     Modérément toxique
E203 Sorbate de calcium     Modérément toxique
E209 Heptyl parabène, Hydroxybenzoate d’hepthyle (para-) parahydroxybenzoate d’hepthyle Le parahydroxybenzoate d’heptyle est un parabène, et il est interdit dans l’Union Européenne comme additif.     Toxique
E210 Acide benzoïque L’acide benzoïque et ses sels sont des conservateurs soupçonnés d’être toxiques, et susceptibles de provoquer des réactions allergiques. Ils sont interdits en filière biologique. Si on retrouve l’acide benzoïque dans la nature (il est présent en faible quantité dans certains fruits ou dans le benjouin), l’additif utilisé est produit industriellement à partir du toluène. 5   Toxique
E211 Benzoate de sodium     Toxique
E212 Benzoate de potassium     Toxique
E213 Benzoate de calcium     Toxique
E214 Ethylparabène, Hydroxybenzoate d’éthyle (para-) 4-Hydroxybenzoate d’éthyle Les méthyl- et éthyparabènes ainsi que leurs dérivés sodiques sont autorisés dans l’Union Européenne (hors filière biologique) avec une DJA globale de 10 mg/kg mc. Ils ont des propriétés antibactériennes et antifongiques. Le propylparabène et son sel sodique (E216 et E217) sont en revanche interdits depuis 2006 car ils peuvent jouer le rôle de perturbateurs endocriniens.     Toxique
E215 Ethylparabène sodique, Hydroxybenzoate d’éthyle sodique (para-) Dérivé sodique du 4-hydroxybenzoate d’éthyle     Toxique
E216 Propylparabène, Hydroxybenzoate de propyle (para-) 4-Hydroxybenzoate de propyle     Toxique
E217 Propylparabène sodique, Hydroxybenzoate de propyle sodique (para-), Dérivé sodique du 4-hydroxybenzoate de propyle     Toxique
E218 Méthylparabène, Hydroxybenzoate de méthyle (para-) 4-Hydroxybenzoate de méthyle     Toxique
E219 Méthylparabène sodique, Hydroxybenzoate de méthyle sodique (para-) Dérivé sodique du 4-hydroxybenzoate de méthyle     Toxique
E220 Dioxyde de soufre, Anhydride sulfureux Anhydride sulfureux Le dioxyde de soufre et les sulfites sont utilisés comme antibactériens et antiseptiques. On les retrouve notamment dans les charcuteries, les fruits secs et les confiseries. Relativement toxiques, leur DJA est dans les faits souvent dépassée 0,7   Toxique
E221 Sulfite de sodium   Toxique
E222 Bisulfite de sodium, (sulfite acide de sodium)   Toxique
E223 Métabisulfite de sodium, Pyrosulfite de sodium Disulfite de sodium   Toxique
E224 Pyrosulfite de potassium Disulfite de potassium, pyrosulfite / métabisulfite de potassium   Toxique
E225 Sulfite de potassium, Disulfite de calcium, pyrosulfite de calcium, ou métasulfite   Toxique
E226 Sulfite de calcium   Toxique
E227 Sulfite acide de calcium, bisulfite de calcium   Toxique
E228 Sulfite acide de potassium, bisulfite de potassium   Toxique
E230 Diphényle, Biphényle Biphényle (diphényle)

Ce conservateur est un antimoisissure issu d’hydrocarbures. Il était utilisé notamment sur la peau des agrumes, souvent en combinaison avec l’orthophénylphénol (E231), mais il n’est pas listé au Codex Alimentarius, et donc interdit par défaut comme additif alimentaire (il peut encore être utilisé comme adjuvant)

    Très toxique
E231 Orthophénylphénol, 2-hydroxybiphényle

L’orthophénylphénol et son sel de sodium sont utilisés comme antimoisissures uniquement sur la peau des fruits frais, comme pesticides à une teneur maximale résiduelle de 12 mg/kg. Listés au Codex, ils ne sont cependant pas listés comme additifs dans l’Union Européenne, puisqu’ils sont plutôt considérés comme adjuvants technologiques

    Très toxique
E232 Orthophénylphénol de sodium, Orthophénylphénate de sodium, sodium diphényl 2 yl     Très toxique
E233 Thiabendazole, Benzimidazole, Thiabendazole ou 2-(4-thiazolyl) benzimidazole

Le thiabendazole est utilisé comme fongicide à la surface de certains fruits et légumes frais. Il n’est pas listé au codex alimentarius et donc plus utilisé comme additif proprement dit, mais on peut le trouver comme résidu de pesticide à une teneur maximale en Europe de 15 mg/kg (notamment sur la peau des avocats ou des pommes de terre).

  15 Très toxique
E234 Nisine

Autorisée à hauteur de 12,5 mg/kg au maximum, ce peptide antibactérien est produit par fermentation. Il est utilisé dans certains fromages, pour la conservation des œufs liquides pasteurisés, et dans certains gâteaux type gâteau de semoule.

  12.5 Douteux
E235 Natamycine (pimaricine)       Modérément toxique
E236 Acide formique       Douteux
E237 Formiate de sodium       Toxique
E238 Formiate de calcium       Toxique
E239 Héxaméthylène tétramine, Hexaméthylènetétramine       Très toxique
E240 Formaldéhyde, Aldéhyde formique, Formol       Très toxique
E241 Gomme gaïac

La résine de gaïac est issue d’un arbre d’Amérique du Sud, elle est utilisée comme conservateur sous le numéro E241, et antioxydant sous le numéro E314.

    Pas/peu toxique
E242 Dicarbonate de diméthyle, DMDC       Toxique
E243 Arginate d’éthyle laurique        
E249 Nitrite de potassium

Les nitrites sont autorisés comme conservateurs et préservateurs de couleur dans la viande, la volaille et le gibier, à hauteur de 80 mg/kg de produit fini

  80 Très toxique
E250 Nitrite de sodium   Très toxique
E251 Nitrate de sodium, Salpêtre du Chili Les nitrates sont autorisés dans l’Union Européenne 5   Très toxique
E252 Nitrate de potassium, Salpêtre     Très toxique
E260 Acide acétique (glacial), Acide éthanoïque

L’acide acétique et ses sels sont utilisés comme régulateurs de l’acidité (ils forment un tampon)

    Modérément toxique
E261 (i) Acétate de potassium, Ethanoate de potassium     Modérément toxique
E261(i) Diacétate de potassium      
E262 Acétate de sodium, Ethanoate de sodium     Modérément toxique
E262(ii) Diacétate de sodium      
E263 Acétate de calcium, Ethanoate de calcium     Modérément toxique
E264 Acétate d’ammonium, Ethanoate d’ammonium     Douteux
E265 Acide déhydroacétique, Acide déhydracétique L’acide déhydroacétique et son sel de sodium ne sont pas listés au Codex Alimentarius et sont interdits dans l’Union Européenne.     Douteux
E266 Déhydroacétate de sodium     Modérément toxique
E270 Acide lactique (L-, D- et DL-) L’acide lactique est un régulateur de l’acidité, naturellement présent notamment dans le lait (d’où son nom), et ajouté sans limite de quantité dans de nombreux produits.     Modérément toxique
E280 Acide propanoïque L’acide propanoïque et ses sels sont utilisés comme conservateurs dans certains types de fromages, à hauteur maximale de 3 g/kg.   3000 Douteux
E281 Propanoate de sodium, Propionate de sodium   Douteux
E282 Propionate de calcium, Propanoate de calcium   Douteux
E283 Propionate de potassium, Propanoate de potassium   Douteux
E284 Acide borique L’acide borique et son sel de sodium ne sont pas listés au Codex.     Très toxique
E285 Tétraborate de sodium (borax)     Très toxique
E290 Dioxyde de carbone, anhydride carbonique, CO2

Le dioxyde de carbone est présent dans de nombreuses denrées sans limite de quantité, non seulement comme conservateur mais également comme agent moussant ou gaz d’emballage.

    Pas/peu toxique
E296 Acide malique (DL- ou L-)

L’acide malique, naturellement présent dans les pommes, est un conservateur courant, présent sans limite de quantité dans de nombreux produits transformés (jus de fruits, nourriture pour enfants, poissons et fruits de mer…)

    Modérément toxique
E297 Acide fumarique

L’acide fumarique est un régulateur de l’acidité, présent sans limite de quantité sauf dans les pâtes fraîches où sa présence est limitée à 0,7 g/kg.

  700 Pas/peu toxique
Antioxydants
E300 Acide ascorbique, vitamine C (L-)

L’acide ascorbique et ses sels sont utilisés comme antioxydants et régulateurs d’acidité. Ils peuvent aussi agir comme séquestrants de l’eau et empêcher ainsi que la farine ne s’agglomère. Ils sont utilisables sans limite de quantité dans de nombreuses denrées ; c’est dans les formulations de lait pour bébé que leur présence est la plus régulée (50 mg/kg)

  50 Pas/peu toxique
E301 Ascorbate de sodium, vitamine C     Pas/peu toxique
E302 Ascorbate de calcium, vitamine C     Pas/peu toxique
E303 Diacétate d’ascorbyle

Le diacétate d’ascorbyle est listé parmi les anti-oxydants utilisables comme additifs alimentaires en Europe sous le numéro E303 en juillet 1970. Il n’est plus listé depuis au moins 2011, donc interdit dans l’Union Européenne. On trouve parfois le numéro E303 utilisé pour désigner l’ascorbate de potassium, par analogie avec les numéro E301 et E302.

    Pas/peu toxique
E304 Esters d’ascorbyle

Les esters d’ascorbyle sont utilisés comme antioxydants dans de nombreuses préparations, à des teneurs maximales allant de 10 à 5000 mg/kg en fonction de la catégorie alimentaire (10 mg/kg dans les laits pour nourrisson, 5000 mg/kg dans les emballages mangeables comme ceux des saucisses). Les numéro E utilisés dépendant de la publication : E304 ou E304(i) désigne le palmitate, E305 ou E304(ii) désigne le stéarate.

    Modérément toxique
E304(i) Palmitate d’ascorbyle, Acide palmityle-6-L-ascorbique      
E304(ii) Stéarate d’ascorbyle      
E305 Stéarate d’ascorbyle      
E306 Tocophérols, Extraits riches en vitamine E, Extrait riche en tocophérols

L’extrait riche en tocophérols (E306) est extrait de végétaux oléagineux et a une teneur minimale règlementaire de 34 % en d-α, γ et δ-tocophérols. Ces molécules sont des formes de vitamine E. Les tocophérols de synthèse (E307 sans précision, E308 et E309) sont a priori compris comme mélanges racémiques d’une pureté supérieure à 96 %.  Seul l’α-Tocophérol de synthèse est listé au Codex Alimentarius, pouvant être utilisé comme antioxydant à hauteur de 500 mg/kg dans les beurres, crèmes et leurs dérivés, et à hauteur de 50 mg/kg dans les soupes.

    Modérément toxique
E307 Alpha-tocophérol (DL-, synthétique), α-Tocophérol de synthèse     Modérément toxique
E307a Tocophérol, d-α-      
E307b Tocophérol concentré      
E307c Tocophérol, dl-α-      
E308 Gamma-tocophérol (DL-, synthétique), γ-Tocophérol de synthèse     Modérément toxique
E309 Delta-tocophérol (DL-, synthétique), δ-Tocophérol de synthèse     Modérément toxique
E310 Gallate de propyle

Le gallate de propyle est le seul listé au Codex, utilisable comme antioxydant à des teneurs allant de 50 à 1000 mg/kg en fonction des aliments. Les gallates d’octyle et de dodécyle sont également autorisés dans l’Union Européenne, mais le gallate d’éthyle n’est plus listé depuis au moins 2008.

    Toxique
E311 Gallate d’octyle     Douteux
E312 Gallate dodécyle, ester N-dodécylique     Modérément toxique
E313 Gallate d’éthyle     Modérément toxique
E314 Résine de gaïac

La résine de gaïac est issue d’un arbre d’Amérique du Sud, elle est utilisée comme conservateur sous le numéro E241, et antioxydant sous le numéro E314.

    Pas/peu toxique
E315 Acide érythorbique, Acide isoascorbique       Pas/peu toxique
E316 Erythorbate de sodium, Isoascorbate de sodium       Pas/peu toxique
E317 Erythorbate de potassium, Isoascorbate de potassium       Pas/peu toxique
E318 Erythorbate de calcium, Isoascorbate de calcium       Pas/peu toxique
E319 Butylhydroquinone tertiaire (BHQT)   0,7   Toxique
E320 Buthylhydroxyanisol (BHA), Hydroxyanisol butylé, BHA

L’hydroxyanisol butylé est un antioxydant synthétique d’usage très répandu. Très efficace pour éviter le rancissement des graisses et huiles, il est cependant probablement cancérigène pour l’homme au vu des résultats chez l’animal. Il est aussi utilisé comme conservateur dans les préparations de vitamine A.

    Très toxique
E321 Buthylhydroxytoluène (BHT) Hydroxytoluène butylé

L’hydroxytoluène butylé est un antioxydant obtenu par synthèse, mais existant dans la nature, très utilisé mais qui se trouve peu à peu remplacé par le BHA. Il se comporte comme un analogue synthétique de la vitamine E. Ses effets sur la santé sont encore étudiés : il n’est pas carcinogène, il est possible qu’il soit un perturbateur endocrinien, et il possèderait des propriétés antivirales. Il est aussi vendu comme complément alimentaire.

    Très toxique
Autres additifs
Lécithines
E322 Lécithines

Les lécithines, ou phosphatidylcholines, sont essentiellement utilisées comme émulsifiants. Historiquement, ce sont probablement les premiers émulsifiants : cette utilisation dérive de l’utilisation du jaune d’œuf (riche en lécithine) dans la mayonnaise, où il stabilise l’émulsion entre phase aqueuse et huile.

    Modérément toxique
E322(i) Lécithine Antioxydant, émulsifiant      
E322(ii) Lécithine partiellement hydrolysée Antioxydant, émulsifiant      
Antioxydants
E323 Anoxomère Antioxydant interdit dans l’UE depuis au moins 2011     Toxique
E324 Éthoxyquine Antioxydant interdit dans l’UE depuis au moins 2011     Toxique
Lactates
E325 Lactate de sodium       Pas/peu toxique
E326 Lactate de potassium       Pas/peu toxique
E327 Lactate de calcium Régulateur de l’acidité     Pas/peu toxique
E328 Lactate d’ammonium

Régulateurs de l’acidité et utilisés dans le traitement des farines, ces deux lactates ne sont plus autorisés dans l’Union Européenne.

    Douteux
E329 Lactate de magnésium (DL-)     Pas/peu toxique
Citrates
E330 Acide citrique       Modérément toxique
E331 Citrates de sodium (monosodique, disodique, trisodique)       Modérément toxique
E331(i) Citrate biacide de sodium Régulateur d’acidité, séquestrant, émulsifiant, stabilisant      
E331(ii) Citrate monoacide disodique Régulateur d’acidité, séquestrant, émulsifiant, stabilisant      
           
E332 Citrates de potassium (monopotassique, tripotassique) Régulateur de l’acidité, séquestrant, stabilisant     Modérément toxique
E332(i) Citrate biacide de potassium        
E333 Citrates de calcium (monocalcique, dicalcique, tricalcique)       Modérément toxique
E333(i) Citrate de monocalcium Régulateur de l’acidité, affermissant, séquestrant, stabilisant      
E333(ii) Citrate de dicalcium Régulateur de l’acidité, affermissant, séquestrant, stabilisant      
E333(iii) Citrate de tricalcium Régulateur de l’acidité, affermissant, séquestrant, stabilisant      
E344 Citrate de lécithine Conservateur     Modérément toxique
E345 Citrate de magnésium Régulateur de l’acidité     Modérément toxique
Tartrates
E334 Acide tartrique [L (+) – ], Acide L(+)-tartarique Les tartrates sont utilisables comme additifs 30   Pas/peu toxique
E335 Tartrate de sodium   Pas/peu toxique
E335(i) Tartrate monosodique    
E335(ii) Tartrate disodique    
E336 Tartrate de potassium   Pas/peu toxique
E336(i) Tartrate monopotassique    
E336(ii) Tartrate dipotassique    
E337 Tartrate double de sodium et de potassium   Pas/peu toxique
Orthophosphates
E338 Acide phosphorique, Acide orthophosphorique

L’acide orthophosphorique et ses différents sels peuvent tous être utilisés comme régulateurs de l’acidité (ce sont des tampons courants). Certains orthophosphates peuvent avoir d’autres utilisations.

70   Douteux
E339 Phosphates de sodium, Orthophosphates de sodium       Douteux
E339(i) Phosphate monosodique        
E339(ii) Phosphate disodique        
E339(iii) Phosphate trisodique        
E340 Orthophosphates de potassium, Phosphates de potassium       Douteux
E340(i) Orthophosphate monopotassique

Régulateur de l’acidité, séquestrant, émulsifiant, agent de texture, stabilisant, agent de rétention d’eau et d’humidité

     
E340(ii) Orthophosphate dipotassique ou Hydrogénophosphate de potassium

Régulateur de l’acidité, séquestrant, émulsifiant, agent de texture, stabilisant, agent de rétention d’eau et d’humidité

     
E340(iii) Orthophosphate tripotassique

Régulateur de l’acidité, séquestrant, émulsifiant, agent de texture, stabilisant, agent de rétention d’eau/d’humidité

     
E341 Phosphates de calcium, Orthophosphates de calcium       Douteux
E341(i) Orthophosphate monocalcique

Régulateur de l’acidité, traitement des farines, affermissant, agent de texture, agent levant, anti-agglomérant, agent de rétention d’eau/d’humidité, stabilisant

     
E341(ii) Orthophosphate dicalcique

Régulateur de l’acidité, traitement des farines, affermissant, agent de texture, agent levant, anti-agglomérant, agent de rétention d’eau/d’humidité, stabilisant

     
E341(iii) Orthophosphate tricalcique

Régulateur de l’acidité, traitement des farines, affermissant, agent de texture, agent levant, anti-agglomérant, agent de rétention d’eau/d’humidité, stabilisant, tampon

     
E342 Phosphates d’ammonium, Monophosphates d’ammonium Régulateur de l’acidité, traitement des farines     Toxique
E342(i) Orthophosphate monoammonié Régulateur de l’acidité, traitement des farines      
E342(ii) Orthophosphate diammonié Régulateur de l’acidité, traitement des farines      
E343 Orthophosphates de magnésium, Phosphates de magnésium, Monophosphates de magnésium Tampons     Douteux
E343(i) Orthophosphate monomagnésien anti-agglomérant      
E343(ii) Orthophosphate dimagnésien anti-agglomérant      
E343(iii) Orthophosphate trimagnésien anti-agglomérant      
Malates
E349 Malate d’ammonium

L’acide malique (E296) est un conservateur, mais ses sels, les malates, sont plutôt employés comme régulateurs de l’acidité.

70   Douteux
E350 Malate de sodium (DL-)   Pas/peu toxique
E350(i) Malate de sodium    
E350(ii) Malate acide de sodium    
E351 Malate de potassium (DL-)   Pas/peu toxique
E351(i) Malate acide de potassium    
E352 Malate acide de calcium   Pas/peu toxique
E352(i) Malate de calcium    
E352(ii) Malate acide de calcium    
Tartrates
E353 Acide métatartrique, Acide métatartarique Voir aussi E334 à E337 : les tartrates sont autorisés. 30   Pas/peu toxique
E354 Tartrate de calcium (L-, DL-)   Pas/peu toxique
Adipates
E355 Acide adipique L’acide adipique et ses sels les adipates sont utilisés comme régulateurs de l’acidité. 5   Modérément toxique
E356 Adipate de sodium   Modérément toxique
E357 Adipate de potassium   Modérément toxique
E359 Adipates d’ammonium   Douteux
Succinates
E363 Acide succinique L’acide succinique et ses sels les succinates sont utilisés comme régulateurs de l’acidité et exhausteurs de goût.     Modérément toxique
E364 Succinates de sodium     Modérément toxique
E364(i) Succinate monosodique      
E364(ii) Succinate disodique      
Fumarates
E365 Fumarate de sodium Les sels de l’acide fumarique (E297) sont utilisés comme régulateurs de l’acidité.     Pas/peu toxique
E366 Fumarates de potassium     Pas/peu toxique
E367 Fumarates de calcium     Pas/peu toxique
E368 Fumarate d’ammonium     Douteux
Autres
E370 1,4-Heptonolactone        
E375 Acide nicotinique, niacine (vitamine B3) Agent de rétention de la couleur     Modérément toxique
E380 Citrate de triammonium       Douteux
E381 Citrate d’ammonium ferrique vert       Douteux
E383 Glycérophosphate de calcium Épaississant, gélifiant, stabilisant. 10   Pas/peu toxique
E384 Citrates d’isopropyle Antioxydant, conservateur, séquestrant     Toxique
E385 EDTA calcio-disodique Interdit en Australie et en Suisse. 2.5   Toxique
E386 EDTA disodique       Toxique
E387 Oxystéarine Stabilisant     Modérément toxique
E388 Acide thiodipropionique, Acide thiodipropanoïque, TDPA Antioxydant synthétique     Modérément toxique
E389 Thiodipropionate de dilauryle Antioxydant     Modérément toxique
E390 Thiodipropionate de distéaryle Antioxydant     Modérément toxique
E391 Acide phytique Conservateur     Pas/peu toxique
E392 Extrait de romarin Antioxydant     Pas/peu toxique
E399 Lactobionate de calcium Stabilisant      
Alginates
E400 Acide alginique L’acide alginique et ses sels sont utilisés comme gélifiants et épaississants. 25   Pas/peu toxique
E401 Alginate de sodium   Pas/peu toxique
E402 Alginate de potassium   Pas/peu toxique
E403 Alginate d’ammonium   Douteux
E404 Alginate de calcium   Pas/peu toxique
E405 Alginate de propane-1,2-diol, Alginate de propylène glycol   Douteux
E406 Agar-agar, Layor Carang, Isinglass du Japon       Pas/peu toxique
E407 Carraghénanes, Carraghénate, Furcellaran, Mousse d’Irlande Les carraghénanes sont des algues utilisées comme additifs. Elles sont utilisables en agriculture biologique 75   Toxique
E407a Carraghénane semi-raffinée, Algues euchema transformées     Toxique
E408 Glycane de levure de boulanger       Pas/peu toxique
E409 Arabinogalactane        
Gommes
E410 Farine de graines de caroube ou gomme de caroube       Pas/peu toxique
E411 Gomme d’avoine       Pas/peu toxique
E412 Gomme de jaguar ou gomme de guar       Pas/peu toxique
E413 Gomme de dragon, ou gomme adragante, tragacanthe       Pas/peu toxique
E414 Gomme d’acacia ou gomme arabique       Pas/peu toxique
E414a Acide octénylsuccinique (OSA) gomme arabique modifiée        
E415 Gomme xanthane ou gomme de maïs       Pas/peu toxique
E416 Gomme karaya, Gomme sterculia Admis en agriculture biologique. 12,5   Pas/peu toxique
E417 Gomme tara       Pas/peu toxique
E418 Gomme gellane       Pas/peu toxique
E419 Gomme ghatti        
Autres
E420 Sorbitol, Sirop de sorbitol       Douteux
E420(i) Sorbitol Humectant, agent cryoprotecteur (inhibiteur de cristallisation et agent d’abaissement cryoscopique), antioxydant pour viennoiseries, plastifiant      
E420(ii) Sirop de sorbitol Humectant, édulcorant      
E421 Mannitol Édulcorant naturel, agent de cohésion et excipient     Douteux
E422 Glycérol, Glycérine       Modérément toxique
E423 Acide octénylsuccinique (OSA), gomme arabique modifiée.        
E424 Curdlan       Douteux
E425 Gomme de Konjac, Glucomannane de Konjac, Farine de Konjac, Konjac La gomme de Konjac est si visqueuse et collante qu’elle pose un risque de suffocation ayant entraîné plusieurs décès au Japon à la suite d’ingestion de confiseries au konjac. Pour cette raison, elle est interdite en Europe. L’additif à base de Konjac peut aussi être utilisé sous forme de farine de konjac.     Modérément toxique
E425(i) Gomme de konjac      
E425(ii) Glucomannane de konjac (extrait de racine de Konjac)      
E426 Hémicellulose de soja       Douteux
E427 Gomme de casse       Pas/peu toxique
E428 Gélatine Stabilisant, gélifiant, émulsifiant, épaississant, support     Modérément toxique
E429 Peptones Émulsifiant      
Stéarates
E430 Stéarate de polyoxyéthylène (8) Émulsifiant     Toxique
E431 Stéarate de polyoxyéthylène (40) Émulsifiant     Toxique
Polysorbates
E432 Monolaurate de polyoxyéthylène sorbitane (polysorbate 20), Tween 20 Émulsifiants 10   Toxique
E433 Monooléate de polyoxyéthylène de sorbitane (polysorbate 80), Tween 80   Toxique
E434 Monopalmitate de polyoxyéthylène sorbitane (polysorbate 40), Tween 40   Toxique
E435 Monostéarate de polyoxyéthylène sorbitane (polysorbate 60), Tween 60   Toxique
E436 Tristéarate de polyoxyéthylène sorbitane (polysorbate 65), Tween 65   Toxique
Autres
E440 Pectines Les pectines sont des agents épaississants naturels, notamment présents dans la pomme.      
E440i Pectine     Modérément toxique
E440ii Pectine amidée     Douteux
E441 Huile de colza superglycérinée hydrogénée,  Gélatine (d’origine animale) Avant nommé E485     Douteux
E442 Phosphatides d’ammonium, Sels d’ammonium de l’acide phosphatidique Émulsifiant     Toxique
E443 Huile végétale bromée L’huile végétale bromée est utilisée comme émulsifiant et stabilisant. Autorisée aux États-Unis, elle est interdite dans de nombreux pays et dans l’Union Européenne     Très toxique
E444 Acétate isobutyrate de saccharose, SAIB       Modérément toxique
E445 Ester glycérique de résines de bois   12,5   Douteux
E445(i) Esters glycériques de gomme-résine        
E445(ii) Esters glycériques de colophane d’huile de pin        
E445(iii) Ester glycérolique de résine de bois        
E446 Succistéarine Émulsifiant      
Polyphosphates
E450 Diphosphates, Pyrophosphates       Douteux
E450(i) Diphosphate disodique        
E450(ii) Diphosphate trisodique        
E450(iii) Diphosphate tétrasodique, pyrophosphate de sodium        
E450(iv) Diphosphate dipotassique        
E450(v) Diphosphate tétrapotassique        
E450(vi) Diphosphate dicalcique        
E450(vii) Dihydrogéno diphosphate de calcium        
E450(viii) Diphosphate dimagnésien Émulsifiant, stabilisant, régulateur de l’acidité, agent levant, séquestrant, agent de rétention d’eau et d’humidité      
E450(ix) Diphosphate déhydrogéné de magnésium Agent levant et régulateur de l’acidité      
E451 Triphosphates       Douteux
E451(i) Triphosphate pentasodique   70    
E451(ii) Triphosphate pentapotassique      
E451(iii) Triphosphate sodique potassique        
E452 Polyphosphates       Douteux
E452(i) Polyphosphates sodiques        
E452(ii) Polyphosphates potassiques        
E452(iii) Polyphosphates calco-sodiques        
E452(iv) Polyphosphates calciques        
E452(v) Polyphosphate d’ammonium Émulsifiant, stabilisant, séquestrant, agent de texture, agent de rétention d’eau et d’humidité      
E452(vi) Tripoliphosphate de sodium et de potassium Émulsifiant, stabilisant, régulateur de l’acidité, agent levant, séquestrant, agent de rétention d’eau et d’humidité      
E454 Orthophosphate ferrique (III)        
E455 Pyrophosphate ferrique (III)        
Autres
E457 Cyclodextrine (Alpha-), AlphaCD, α-Cyclodextrine Stabilisant, liant     Toxique
E458 Cyclodextrine (Gamma-), GammaCD, γ-Cyclodextrine Stabilisant, liant     Toxique
E459 Cyclodextrine (Bêta-), BêtaCD, β-Cyclodextrine   9   Douteux
Dérivés cellulosiques
E460 Celluloses Stabilisant, épaississant     Toxique
E460(i) Cellulose microcristalline Stabilisant      
E460(ii) Cellulose en poudre Stabilisant, épaississant      
E461 Methyl cellulose, Méthylcellulose Stabilisant, épaississant     Douteux
E462 Ethyl cellulose, Éthylcellulose Stabilisant, épaississant     Douteux
E463 Hydroxypropyl cellulose, Hydroxypropylcellulose Stabilisant, épaississant     Douteux
E464 Hydroxypropyl méthyl cellulose, Hydroxypropylméthylcellulose Stabilisant, épaississant     Douteux
E465 Méthyléthyl cellulose, MEC, Éthylméthylcellulose Stabilisant, épaississant     Douteux
E466 Carboxyméthyl cellulose de sodium, Gomme de cellulose, Carboxyméthylcellulose Stabilisant, épaississant     Toxique
E467 Ethyl hydroxyéthyl cellulose, Éthyl-hydroxyéthyl-cellulose Épaississant, stabilisant, émulsifiant     Douteux
E468 Carboximéthyl cellulose sodique réticulée, Gomme cellulosique réticulée, Carboxyméthylcellulose de sodium réticulée       Douteux
E469 Carboximéthyl cellulose sodique hydrolysée par voie enzymatique, Carboxyméthylcellulose hydrolysée de manière enzymatique       Douteux
Dérivés d’acides gras alimentaires
E470 Sels d’acides gras (ayant pour base Al, NH4, Ca, Mg, K, Na) La lettre, si présente, précise le cation du sel, le classement i ou ii la nature de l’acide gras. Les sels peuvent aussi être des sels d’ammonium ou d’aluminium.     Douteux
E470a Sels de sodium, de potassium et de calcium d’acides gras     Douteux
E470b Sels de magnésium d’acides gras     Douteux
E470(i) Sels d’acides myristique, palmitique et stéarique      
E470(ii) Sels d’acide oléique      
E470(iii) Stéarate de magnésium      
E471 Mono et diglycérides d’acides gras, Mono- et diglycérides d’acides gras alimentaires       Douteux
E472 Esters d’acides gras alimentaires        
E472a Esters acétiques des mono- et diglycérides d’acides gras       Douteux
E472b Esters lactiques des mono- et diglycérides d’acides gras       Douteux
E472c Esters citriques des mono- et diglycérides d’acides gras       Douteux
E472d Esters tartriques des mono- et diglycérides d’acides gras       Douteux
E472e Esters mono- et diacétyltartriques des mono- et diglycérides d’acides gras       Douteux
E472f Esters mixtes acétiques et tartriques des mono- et diglycérides d’acides gras       Douteux
E472g Monoglycérides succinyles Non listé en 2011     Douteux
E473 Sucroester d’acide gras, Esters de saccharose d’acides gras       Douteux
E473a Oligoesters de saccharose de type I et de type II       Douteux
E474 Sucroglycérides, Saccharoglycérides       Douteux
E475 Esters polyglycériques d’acides gras       Douteux
E476 Esters polyglycériques d’acides gras d’huile de ricin, polyricinoléate de polyglycérol       Douteux
E477 Esters de propylène glycol d’acides gras       Toxique
E478 Esters glycériques et propylène-glycoliques d’acides gras lactyles       Toxique
E479b Huile de soja oxydée par chauffage, Huile de soja oxydée par chauffage ayant réagi avec des mono- et diglycérides d’acides gras       Toxique
E480 Sulfosuccinate dioctylique de sodium, DSS, Docusate de sodium       Douteux
E481 Lactylates de sodium, Stéaroyl-2-lactylate de sodium émulsifiant et stabilisant     Modérément toxique
E481(i) Stéaryl de sodium lactylé      
E481(ii) Oléyl de sodium lactylé      
E482 Lactylates de calcium, Stéaroyl-2-lactylate de calcium       Modérément toxique
E482(i) Stéaryl de calcium lactylé      
E482(ii) Oléyl de calcium lactylé      
E483 Tartrate de stéaryle       Modérément toxique
E484 Citrate de stéaryle non listé en 2011     Modérément toxique
E485 Stéaroyl fumarate de sodium non listés en 2011      
E486 Stearoyl fumarate de calcium      
E487 Laurylsulfate de sodium, LSS Émulsifiant     Toxique
E488 Mono et diglycérides éthoxylés Émulsifiant     Très toxique
E489 Ester de méthylglycoside d’huile de coco Émulsifiant      
E490 Glycole de propylène Solvant      
E491 Monostéarate de sorbitane Esters de sorbitane     Douteux
E492 Tristéarate de sorbitane     Douteux
E493 Monolaurate de sorbitane     Douteux
E494 Monooléate de sorbitane     Douteux
E495 Monopalmitate de sorbitane     Douteux
E496 Trioléate de sorbitane     Douteux
Carbonates
E500 Carbonates de sodium       Pas/peu toxique
E500(i) Carbonate acide de sodium (bicarbonate de sodium / bicarbonate de soude)        
E500(iii) Sesquicarbonate de sodium Régulateur de l’acidité, agent levant, anti-agglomérant      
E501 Carbonates de potassium       Pas/peu toxique
E501(i) Carbonate de potassium        
E501(ii) Carbonate acide de potassium (bicarbonate de potassium)        
E502 Carbonates        
E503 Carbonates d’ammonium       Douteux
E503(i) Carbonate d’ammonium        
E503(ii) Carbonate acide d’ammonium (bicarbonate d’ammonium)        
E504 Carbonates de magnésium       Pas/peu toxique
E504(i) Carbonate de magnésium        
E504(ii) Carbonate acide de magnésium (bicarbonate de magnésium)        
E505 Carbonate de fer, Carbonates ferreux       Modérément toxique
Chlorures
E507 Acide chlorhydrique       Modérément toxique
E508 Chlorure de potassium       Pas/peu toxique
E509 Chlorure de calcium       Modérément toxique
E510 Chlorure d’ammonium       Toxique
E511 Chlorure de magnésium       Pas/peu toxique
E512 Chlorure d’étain, Chlorure stanneux       Douteux
Sulfates
E513 Acide sulfurique       Modérément toxique
E514 Sulfates de sodium       Modérément toxique
E514(i) Sulfate de sodium        
E514(ii) Hydrogénosulfate de sodium        
E515 Sulfate de potassium       Modérément toxique
E516 Sulfate de calcium, gypse, plâtre de Paris       Modérément toxique
E517 Sulfate d’ammonium Stabilisant     Toxique
E518 Sulfate de magnésium       Pas/peu toxique
E519 Sulfate de cuivre II, Sulfate cuprique, Sulfate de cuivre       Toxique
E520 Sulfate d’aluminium (anhydre)       Toxique
E521 Sulfate d’aluminium sodique       Toxique
E522 Sulfate d’aluminium potassique       Toxique
E523 Sulfate d’aluminium ammonique, Sulfate d’aluminium ammonium Interdit dans le blanc d’œuf en 2014     Très toxique
Hydroxydes
E524 Hydroxyde de sodium       Modérément toxique
E525 Hydroxyde de potassium       Modérément toxique
E526 Hydroxyde de calcium       Modérément toxique
E527 Hydroxyde d’ammonium, Liqueur ammoniacale, Solution d’ammoniaque       Douteux
E528 Hydroxyde de magnésium, Lait de magnésie       Pas/peu toxique
E529 Oxyde de calcium, chaux vive, Chaux,       Pas/peu toxique
E530 Oxyde de magnésium périclase       Pas/peu toxique
Ferrocyanures
E535 Ferrocyanure de sodium, prussiate jaune de sodium   0,03   Douteux
E536 Ferrocyanure de potassium   0,03   Douteux
E537 Hexacyanomanganate de fer (ferreux) Interdit dans l’UE     Douteux
E538 Ferrocyanure de calcium   0,03   Douteux
Thiosulfate
E539 Thiosulfate de sodium Antioxydant     Toxique
Phosphates
E540 Phosphate acide de calcium, Phosphate de calcium hydrogène       Douteux
E541 Phosphate d’aluminium sodique et de sodium Poudre à lever de synthèse     Toxique
E541(i) Phosphate de sodium-aluminium (acide) Régulateur de l’acidité, émulsifiant, agent levant      
E541(ii) Phosphate de sodium-aluminium (basique) Régulateur de l’acidité, émulsifiant      
E542 Phosphate d’os, Phosphate d’os comestible       Douteux
E543 Polyphosphate de sodium de calcium Émulsifiant      
E544 Polyphosphate de calcium       Douteux
E545 Polyphosphate d’ammonium       Toxique
E546 Pyrophosphate de magnésium, Pyrophosphates de magnésium       Douteux
Silicates
E550 Silicate de sodium       Douteux
E550(i) Silicate de sodium Anti-agglomérant      
E550(ii) Métasilicate de sodium Anti-agglomérant      
E551 Dioxyde de silicium, silice amorphe       Douteux
E552 Silicate de calcium       Douteux
E553 Silicate de magnésium, Trisilicate de magnésium, Talc Anticoagulant     Douteux
E553a Silicate de magnésium synthétique Anticoagulant      
E553a(i) Silicate de magnésium        
E553a(ii) Trisilicate de magnésium        
E553b Talc        
E553(i) Silicate de magnésium Anti-agglomérant, poudre pour pulvérisation sèche      
E553(ii) Trisilicate de magnésium Anti-agglomérant, poudre pour pulvérisation sèche      
E553(iii) Talc Anti-agglomérant, poudre pour pulvérisation sèche, agent d’enrobage, agent de finition superficielle, agent de texture      
E554 Silicate alumino-sodique, Silicoaluminate de sodium Exclu des compléments alimentaires en 2014     Toxique
E555 Silicate alumino-potassique, Silocoaluminate de potassium       Toxique
E556 Silicate alumino-calcique, Silicoaluminate de calcium Interdit en 2014 en Suisse     Toxique
E557 Silicate de zinc       Douteux
E558 Bentonite       Modérément toxique
E559 Silicate d’aluminium, kaolin léger ou lourd) Interdit en 2014 en Suisse     Douteux
E560 Silicate de potassium Anti-agglomérant     Douteux
Stéarates
E570 Acide stéarique, stéarine En 2016, le SIN affecte le numéro 570 aux acides gras en général, et abandonne les numéros 571, 572 et 573.     Douteux
E571 Stéarate d’ammonium Anti-agglomérant      
E572 Stéarate de magnésium, Magnésium stéarate       Douteux
E573 Stéarate d’aluminium        
E574 Acide gluconique (D-)       Modérément toxique
E575 Glucono-delta-lactone, δ-Gluconolactone       Modérément toxique
E576 Gluconate de sodium       Modérément toxique
E577 Gluconate de potassium       Modérément toxique
E578 Gluconate de calcium       Modérément toxique
E579 Gluconate de fer, Gluconate ferreux       Modérément toxique
E580 Gluconate de magnésium Régulateur de l’acidité, affermissant, exaltateur d’arôme     Modérément toxique
E585 Lactate de fer, Lactate ferreux       Modérément toxique
E586 4-Hexylrésorcinol Agent de rétention de la couleur, antioxydant     Toxique
Exhausteurs de goût
Glutamates
E620 Acide glutamique

L’acide glutamique et ses sels est relativement controversé (le MSG, ou glutamate monosodique, a été accusé de diverses formes d’intoxication), mais aucune étude sérieuse n’a trouvé le moindre lien entre consommation de glutamate à dose alimentaire et problème de santé. Il n’a donc pas de DJA et peut être utilisé à volonté. Il est plus utilisé en Asie qu’en Europe.

    Toxique
E621 Glutamate de sodium, Glutamate monosodique, GMS     Toxique
E622 Glutamate de potassium, Glutamate monopotassique     Toxique
E623 Diglutamate de calcium, Diglutamate monocalcique     Toxique
E624 Glutamate d’ammonium, Glutamate monoammonique     Très toxique
E625 Diglutamate de magnésium, Diglutamate monomagnésique     Toxique
Guanylates
E626 Guanosine monophosphate (acide guanylique), Guanosine 5′-monophosphate L’acide guanylique et ses sels sont à la base de la même saveur umami que l’acide glutamique.     Douteux
E627 Guanylate disodique, Guanylate-5′ de sodium     Douteux
E628 Guanylate dipotassique, Guanylate 5′-potassique     Douteux
E629 Guanylate de calcium, Guanylate 5′-calcique     Douteux
Inosinates
E630 Acide inosinique, Inosine 5′-monophosphate L’acide inosinique et ses sels sont à la base de la même saveur umami que l’acide glutamique.     Douteux
E631 Inosinate disodique, Inosinate de sodium     Douteux
E632 Inosinate dipotassique, Inosinate de potassium     Douteux
E633 Inosinate de calcium, Inosinate de calcium     Douteux
Divers
E634 5′-Ribonucléotide calcique Ribonucléotide de calcium       Douteux
E635 5′-Ribonucléotide disodique, Ribonucléotide de sodium       Douteux
E636 Maltol       Douteux
E637 Éthyl-maltol, Ethylmaltol, Ethyle maltol       Douteux
E638 Aspartate de sodium (L-)        
E639 Alanine, DL-       Pas/peu toxique
E640 Glycine et son sel de sodium       Modérément toxique
E641 L-leucine   20   Modérément toxique
E642 Hydrochlorure de lysine       Modérément toxique
E650 Acétate de zinc       Modérément toxique
Antibiotiques
E710 Spiramycines Utilisé uniquement dans les produits laitiers, à base d’œufs, ou la viande, sur permission spéciale.      
E713 Tylosine Utilisé uniquement dans les produits laitiers, à base d’œufs, ou la viande, sur permission spéciale. 0,2    
Cires et hydrocarbures
E900 Polydiméthylsiloxane (diméthicone) Diméthylpolysiloxane, PDMS Antimoussant, anti-agglomérant et émulsifiant. 1,5   Toxique
E900a Polydiméthylsiloxane Antimoussant, anti-agglomérant, émulsifiant      
E900b Méthylphénylpolysiloxane, Polyphénylméthylsiloxane, Phényl triméthicone Antimoussant     Toxique
E901 Cire d’abeille jaunâtre, cire d’abeille blanchâtre (cire jaune décolorée), Cire blanche, Cire jaune Nébulisant (vaporisé en fines gouttelettes) et agent d’enrobage     Pas/peu toxique
E902 Cire de Candelilla Émulsifiant     Pas/peu toxique
E903 Cire de carnauba Agent d’enrobage. 7   Modérément toxique
Gommes à mâcher
E904 Gomme-laque (ou shellac), Résine de Shellac, Shellac, Gomme-laque blanchie Utilisée comme agent d’enrobage.     Modérément toxique
Glaces
E905 Paraffine, huile minérale, Cire microcristalline, Cire de pétrole, Paraffine synthétique       Douteux
E905a Huile minérale de qualité alimentaire Glaçage, conditionnement hermétique.     Douteux
E905b Vaseline, pétrolatum, Gelée de pétrole. Glaçage, conditionnement hermétique, antimoussant     Douteux
E905c Cire de pétrole, Cire de paraffine       Douteux
E905c(i) Cire microcristalline Glaçage      
E905c(ii) Cire de paraffine Glaçage      
E905d Huile minérale (viscosité élevée) Glaçage, conditionnement hermétique     Douteux
E905e Huile minérale (viscosité moyenne et faible, catégorie I) Glaçage, conditionnement hermétique     Toxique
E905f Huile minérale (viscosité moyenne et faible, catégorie II) Glaçage, conditionnement hermétique     Très toxique
E905g Huile minérale (viscosité moyenne et faible, catégorie III) Glaçage, conditionnement hermétique     Très toxique
E906 Gomme de benjoin, Résine benjoin, Gomme benzoïque       Modérément toxique
E907 Poly-1-décène hydrogéné, Polydécène hydrogéné,       Toxique
E908 Cire de son de riz        
E909 Cire de blanc de baleine Glaçage      
E910 Esters de cires Glaçage      
E911 Esters méthyliques d’acides gras, EMAG Glaçage      
E912 Ester de l’acide montanique       Douteux
E913 Lanoline       Modérément toxique
E914 Cire de polyéthylèneoxydée       Douteux
E915 Esters de colophane       Modérément toxique
E916 Iodate de calcium Traitement des farines     Pas/peu toxique
E917 Iodate de potassium Traitement des farines     Pas/peu toxique
E918 Oxydes d’azote Traitement des farines     Douteux
E919 Chlorure de nitrosyle Traitement des farines     Toxique
E920 L-Cystéine et ses chlorhydrates – sels de sodium et potassium, Cystéine (L-)       Modérément toxique
E921 Cystine et ses chlorhydrates – sels de sodium et potassium       Modérément toxique
E922 Persulfate de potassium Les persulfates de potassium et d’ammonium sont interdits dans l’Union Européenne.     Douteux
E923 Persulfate d’ammonium     Toxique
E924 Bromate de potassium Traitement des farines (non listé au SIN en 2016)     Très toxique
E924a Bromate de potassium     Très toxique
E924b Bromate de calcium      
E925 Chlore, Chlorine Interdit dans l’UE.     Toxique
E926 Peroxyde de chlore, Dioxyde de chlore, Oxyde de chlore Interdit dans l’UE.     Toxique
E927 azodicarbonamide, Carbamide        
E927a azodicarbonamide Interdit dans l’UE.     Douteux
E927b Carbamide (urée)       Douteux
E928 Peroxyde de benzoyle Interdit en Chine     Toxique
E929 Peroxyde d’acétone Traitement des farines     Toxique
E930 Peroxyde de calcium Interdit en Chine     Douteux

Gaz propulseurs, inerteur, conditionneur ou traceur

E931 Diazote Ré-affecté en E941, la dénomination E931 n’est plus utilisée.      
E932 Oxyde d’azote (NO, NO2et parfois le protoxyde d’azote par erreur) Ré-affecté en E942 pour le protoxyde, en E918 pour les autres oxydes d’azote, la dénomination E932 n’est plus utilisée.      
E938 Argon Inerteur (non listé au SIN en 2016)      
E939 Hélium Traceur (non listé au SIN en 2016)      
E940 Dichlorodifluorométhane (Fréon-12 ou encore R12) Propulseur (interdit en 1995)     Toxique
E941 Azote, Diazote Propulseur     Pas/peu toxique
E942 Protoxyde d’azote, Oxyde nitreux Conditionneur     Modérément toxique
E943 Butane Propulseur      
E943a Butane Propulseur     Modérément toxique
E943b Isobutane Propulseur     Modérément toxique
E944 Propane Propulseur     Modérément toxique
E945 Chloropentafluoroéthane Propulseur (interdit en Europe)      
E946 Octafluorocyclobutane Propulseur (interdit en Europe)      
E948 Oxygène, Dioxygène Conditionneur (non listé au SIN en 2016)     Pas/peu toxique
E949 Hydrogène, Dihydrogène Traceur     Pas/peu toxique

Édulcorants

E950 Acésulfame potassium, Acésulfame K   9   Toxique
E951 Aspartame   40   Toxique
E952 Cyclamates, Acide cyclamique et ses sels L’acide cyclamique et ses sels sont autorisés en Europe, mais interdits aux États-Unis. 11   Toxique
E952(i) Acide cyclamique    
E952(ii) Cyclamate de calcium    
E952(iii) Cyclamate de potassium    
E952(iv) Cyclamate de sodium    
E953 Isomalt (isomaltulose hydrogéné)       Douteux
E954 Saccharine et ses sels de Na, Ca et K La saccharine est le plus ancien édulcorant artificiel. 5   Toxique
E954(i) Saccharine    
E954(ii) Saccharine de calcium    
E954(iii) Saccharine de potassium    
E954(iv) Saccharine de sodium    
E955 Sucralose (trichlorogalactosucrose)       Douteux
E956 Alitame

Autorisée en Chine, en Australie et en Nouvelle-Zélande, mais interdite en Europe et aux États-Unis (son autorisation n’a pas été demandée en raison de son coût élevé de production). Elle est listée au Codex et considérée comme sûre par le JECFA.

1   Douteux
E957 Thaumatine       Modérément toxique
E958 Acide glycyrrhizique et sels, glycyrrhizine(liquorice) Interdit en Europe.     Pas/peu toxique
E959 Néohespéridine dihydrochalcone(NHDC), Dihydrochalcone de néohespéridine, Néohespéridine DC, NHDC   5   Pas/peu toxique
E960 Glucosides de stéviol (stévioside et rébaudioside A), extrait de stévia       Pas/peu toxique
E961 Néotame       Toxique
E962 Sel d’aspartame-acésulfame, Aspartame acésulfame (sel d’)       Très toxique
E963 Tagatose, D- Interdit en Europe.     Pas/peu toxique
E964 Sirop de polyglycitol Interdit en Europe.     Douteux
E965 Maltitol, Sirop de maltitol       Douteux
E965(i) Maltitol        
E965(ii) Sirop de maltitol        
   E966 Lactitol       Pas/peu toxique
E967 Xylitol       Douteux
E968 Érythritol       Modérément toxique
E969 Advantame        

Divers

E999 Extraits de quillaia (type I et II) Moussant 5   Modérément toxique
E999(i) Extrait de quillaia de type 1 Moussant, émulsifiant      
E999(ii) Extrait de quillaia de type 2 Moussant, émulsifiant      
E1000 Acide cholique Émulsifiant     Pas/peu toxique
E1001 Choline (sels et esters de-) Émulsifiant     Pas/peu toxique
E1001 Sels et esters de choline Émulsifiant      
E1001(i) Acétate de choline Émulsifiant      
E1001(ii) Carbonate de choline Émulsifiant      
E1001(iii) Chlorure de choline Émulsifiant      
E1001(iv) Citrate de choline Émulsifiant      
E1001(v) Tartrate de choline Émulsifiant      
E1001(vi) Lactate de choline Émulsifiant      
E1100 Amylases Traitement des farines     Pas/peu toxique
E1100(i) Alpha-amylase de Aspergillus oryzae Traitement des farines      
E1100(ii) Alpha-amylase de Bacillus stearothermophilus Traitement des farines      
E1100(iii) Alpha-amylase de Bacillus subtilis Traitement des farines      
E1100(iv) Alpha-amylase de Bacillus megateriumexprimé dans Bacillus subtilis Traitement des farines      
E1100(v) Alpha-amylase de Bacillus stearothermophilusexprimé dans Bacillus subtilis Traitement des farines      
E1100(vi) Carbohydrase de Bacillus licheniformis Traitement des farines      
E1101 Protéases (Protéase, Papaïne, Bromélaïne, Ficine) Traitement des farines, stabilisant, exaltateur d’arôme     Pas/peu toxique
E1101(i) Protéase Traitement des farines, stabilisant, exaltateur d’arôme      
E1101(ii) Papaïne Exaltateur d’arôme      
E1101(iii) Bromélaïne Traitement des farines, stabilisant, exaltateur d’arôme      
E1101(iv) Ficine Traitement des farines, stabilisant, exaltateur d’arôme      
E1102 Glucose oxydase Antioxydant     Pas/peu toxique
E1103 Invertase Stabilisant     Pas/peu toxique
E1104 Lipases Exaltateur d’arôme     Pas/peu toxique
E1105 Lysozyme, Lysozyme chlorhydrate Agent de conservation     Modérément toxique
E1200 Polydextrose A et N, Polydextroses modifiés Agent de lest, stabilisant, épaississant, humectant, agent de texture     Modérément toxique
E1201 Poly vinyl pyrrolidone, Polyvinylpyrrolidone, PVP Raffermissant, stabilisant, dispersant     Douteux
E1202 Polyvinylpolypyrrolidone, Polyvinyl polypyrrolidone (crospovidone) PVPP Stabilisant de la couleur, agent colloïdal, stabilisant     Douteux
E1203 Alcool polyvinylique Agent d’enrobage, liant, agent de conditionnement hermétique, agent de finition superficielle     Toxique
E1204 Pullulane (ou pullulan) Agent de glaçage et filmogène (formant un film)     Pas/peu toxique
E1205 Copolymèe méthacrylate basique Agent d’enrobage      
E1206 Copolymèe méthacrylate neutre Agent d’enrobage      
E1207 Copolymèe méthacrylate anionique Agent d’enrobage      
E1208 Copolymère d’acétate de vinyle et de polyvinylpyrrolidone Agent d’enrobage      
E1209 Alcool polyvinyle-glycol de polyéthylène graft co-polymère, Copolymère de PVA et PEG Agent d’enrobage et anti-agglomérant      
Amidons modifiés
E1400 Dextrines, Amidon modifié, Amidon torréfié, Amidon Stabilisant, épaississant, liant, émulsifiant     Modérément toxique
E1401 Amidon modifié, Amidon traité aux acides Stabilisant, épaississant, liant, émulsifiant     Modérément toxique
E1402 Amidon modifié, Amidon traité aux alcalis Stabilisant, épaississant, liant, émulsifiant     Modérément toxique
E1403 Amidon modifié, Amidon blanchi Stabilisant, épaississant, liant, émulsifiant     Modérément toxique
E1404 Amidon modifié, Amidon oxydé Gélifiant, épaississant     Modérément toxique
E1405 Amidon modifié, Amidon traité aux enzymes, Amidon Stabilisant, épaississant, liant, émulsifiant     Modérément toxique
E1410 Phosphate d’amidon, Amidon modifié Gélifiant, épaississant     Douteux
E1411 Amidon modifié, Glycérol de diamidon, Diamidon glycériné Gélifiant, épaississant     Modérément toxique
E1412 Amidon modifié, Phosphate de diamidon Gélifiant, épaississant     Douteux
E1413 Phosphate de diamidon phosphaté, Amidon modifié Gélifiant, épaississant     Douteux
E1414 Phosphate de diamidon acétylé, Amidon modifié Gélifiant, épaississant     Douteux
E1420 Amidon acétylé, Amidon modifié, Acétate d’amidon Gélifiant, épaississant     Douteux
E1421 Amidon acétylé à acétate de viyle, Amidon modifié Épaississant, émulsifiant     Toxique
E1422 Adipate de diamidon acétylé, Amidon modifié Gélifiant, épaississant     Modérément toxique
E1423 Glycérol de diamidon acétylé, Amidon modifié Gélifiant, épaississant      
E1430 Diamidon glycériné, Amidon modifié Épaississant, stabilisant, interdit en UE      
E1440 Amidon hydroxypropyle, Amidon modifié Gélifiant, épaississant     Toxique
E1441 Glycérine de diamidon hydroxypropylé ou hydroxy-propylique, Amidon modifié Épaississant, stabilisant, interdit en UE     Toxique
E1442 Amidon modifié, Phosphate de diamidon hydroxypropylique Phosphate de diamidon hydroxypropyle Gélifiant, épaississant     Toxique
E1443 Glycérol de diamidon hydroxypropyle, Amidon modifié, Glycérol de diamidon hydroxypropylique Gélifiant, épaississant     Toxique
E1450 Octényle succinate d’amidon sodique, Amidon modifié Stabilisant, épaississant, liant, émulsifiant     Modérément toxique
E1451 Amidon oxydé acétylé, Amidon modifié, Amidon oxydé acétylé Stabilisant, épaississant, liant, émulsifiant     Modérément toxique
E1452 Amidon modifié, Succinate octénylique d’amidon aluminique Anti-agglomérant, support d’additifs (additif utilisé pour modifier physiquement un autre additif ou un nutriment sans altérer sa fonction, pour le dissoudre par exemple), stabilisant     Toxique
Divers
E1503 Huile de ricin Solvant de support, anti-agglomérant, agent de glaçage     Modérément toxique
E1504 Cyclotétraglucose Listé comme support dans la nomenclature du codex, mais pas listé comme additif.      
E1504(i) Cyclotétraglucose        
E1504(ii) Sirop de cyclotétraglucose        
E1505 Citrate de triéthyle, Citrate triéthylique, Triéthyl-citrate Stabilisant de mousse     Modérément toxique
E1510 Éthanol, Alcool éthylique Agent antimicrobien (non listé au SIN en 2016)     Modérément toxique
E1517 Diacétine, diacétate de glycéryle, glycéroldiacétate, Diacétate de glycérol, Diacétate de glycéryle Solvant     Modérément toxique
E1518 Triacétine, triacétate de glycéryle Triacétine, Triacétate de glycérol Humectant     Pas/peu toxique
E1519 Alcool benzylique, Alcool de benzyle, Phénylméthanol Arôme     Modérément toxique
E1520 Propylène glycol, Propane diol-1,2 Humectant, mouillant, dispersant     Modérément toxique
E1521 Polyéthylène glycol, macrogol (polyéthane-1,2-diol), PEG Antimoussant     Douteux
E1522 Lignosulfonate de calcium, 40-65 Listé comme support dans la nomenclature du codex, mais pas listé comme additif.     Douteux

Additifs : le lexique alimentaire 

Affermissant : Additif alimentaire qui rend ou garde les tissus des fruits ou des légumes fermes ou craquants, ou interagit avec des gélifiants de manière à produire ou à renforcer un gel.

Agent de blanchiment : Additif alimentaire utilisé pour décolorer des denrées alimentaires.

Agent de carbonation : Additif alimentaire utilisé pour apporter du dioxyde de carbone à une denrée alimentaire.

Agent de charge : Additif alimentaire qui leste une denrée alimentaire sans en modifier sensiblement la valeur énergétique.

Agent de conditionnement des pâtes : Additif alimentaire qui, ajouté à la farine ou à la pâte, en améliore la qualité boulangère ou la couleur.

Agent de conditionnement hermétique : Additif alimentaire qui, lorsqu’il est appliqué à la surface externe d’un aliment, lui confère un aspect brillant ou le recouvre d’un revêtement protecteur.

Agent de dispersion : Additif alimentaire qui permet d’obtenir ou de maintenir un mélange uniforme à partir de deux ou plusieurs phases immiscibles contenues dans un aliment.

Agent de glaçage : Additif alimentaire qui, lorsqu’il est appliqué à la surface externe d’un aliment, lui confère un aspect brillant ou le recouvre d’un revêtement protecteur.

Agent de remplissage : Additif alimentaire qui leste une denrée alimentaire sans en modifier sensiblement la valeur énergétique.

Agent de rétention d’eau/d’humidité : Additif alimentaire qui, lorsqu’il est appliqué à la surface externe d’un aliment, lui confère un aspect brillant ou le recouvre d’un revêtement protecteur.

Agent de rétention de la couleur : Additif alimentaire qui stabilise, retient ou intensifie la couleur d’une denrée alimentaire.

Agent de texture : Additif alimentaire qui augmente la viscosité d’un aliment.

Agent de traitement des farines : Additif alimentaire qui, ajouté à la farine ou à la pâte, en améliore la qualité boulangère ou la couleur.

Agent de turbidité : Additif alimentaire qui trouble les liquides.

Agent levant : Additif alimentaire ou combinaison d’additifs alimentaires, qui dégage du gaz et, par-là même, augmente le volume d’une pâte.

Agent moussant : Additif alimentaire qui permet de former ou de maintenir une dispersion uniforme d’une phase gazeuse dans un aliment solide ou liquide.

Antibrunissant : Additif alimentaire qui prolonge la durée de conservation des aliments en les protégeant contre les altérations dues à l’action de l’oxygène.

Antioxydant : Additif alimentaire qui prolonge la durée de conservation des aliments en les protégeant contre les altérations dues à l’action de l’oxygène.

Colorant : Additif alimentaire qui ajoute de la couleur à une denrée alimentaire ou rétablit sa couleur naturelle.

Conservateur : Additif alimentaire qui prolonge la durée de conservation des aliments en les protégeant contre les altérations dues aux micro-organismes.

Édulcorant : Additif alimentaire (autre qu’un sucre mono- ou disaccharide), qui confère un goût sucré à l’aliment.

Émulsifiant : Additif alimentaire qui permet d’obtenir ou de maintenir un mélange uniforme à partir de deux ou plusieurs phases immiscibles contenues dans un aliment.

Épaississant : Additif alimentaire qui augmente la viscosité d’un aliment.

Exaltateur d’arôme : Additif alimentaire qui exalte le goût et/ou l’odeur naturels d’une denrée alimentaire.

Fixateur de la couleur : Additif alimentaire qui stabilise, retient ou intensifie la couleur d’une denrée alimentaire.

Gaz d’emballage : Additif alimentaire gazeux, qui est introduit dans un conteneur pendant, durant ou après son remplissage avec une denrée alimentaire avec l’intention de protéger l’aliment par exemple de l’oxydation ou de l’altération

Gélifiant : Additif alimentaire qui confère une certaine texture à l’aliment au moyen de la formation d’un gel.

Humectant : Additif alimentaire qui, lorsqu’il est appliqué à la surface externe d’un aliment, lui confère un aspect brillant ou le recouvre d’un revêtement protecteur.

Liant : Additif alimentaire qui augmente la viscosité d’un aliment.

Mouillant : Additif alimentaire qui, lorsqu’il est appliqué à la surface externe d’un aliment, lui confère un aspect brillant ou le recouvre d’un revêtement protecteur.

Poudre pour pulvérisation sèche : Additif alimentaire qui réduit la tendance que peuvent avoir les composantes d’une denrée alimentaire à adhérer les unes aux autres.

Propulseur : Additif alimentaire gazeux qui permet d’expulser un aliment contenu dans un récipient.

Raffermissant : Additif alimentaire qui augmente la viscosité d’un aliment.

Régulateur de l’acidité : Additif alimentaire qui contrôle l’acidité ou l’alcalinité d’une denrée alimentaire.

Séquestrant : Additif alimentaire limitant la disponibilité des cations.

Stabilisant : Additif alimentaire qui permet de maintenir une dispersion uniforme de deux ou plusieurs composantes dans un aliment ).

Support : Additif alimentaire utilisé pour dissoudre, diluer, disperser ou modifier physiquement de toute autre façon un additif alimentaire ou un nutriment sans altérer sa fonction (et sans produire lui- même d’effet technologique) afin de faciliter sa manipulation, son application ou son utilisationde l’additif alimentaire ou du nutriment.

 


En conclusion

Il ne faut pas diaboliser les additifs qui peuvent etre utile dans certains cas, privilégiés tout de meme des aliments entier, vrai, frais, biologiques et crus. Garder en tete que les produits que notre coprs n’utilisent pas sont traités comme des déchets, soit éliminés par le corps ou accumullés dans les tissus adipeux (les graisses), ce qui a long terme peut causer des inflamation, des malaises et quand le corps a trop de ‘ déchets’ des maladies dites inflamatoires et autoimmune.


Source

additifs-alimentaires.net

« Directive du conseil du 13 juillet 1970 relative au rapprochement des législations des États membres concernant les substances ayant des effets antioxygènes et pouvant être employées dans les denrées destinées à l’alimentation humaine », Journal officiel des Communautés européennes, no L 157/31,‎ 18 juillet 1970 (lire en ligne [archive])

    • « Directive du conseil du 13 juillet 1970 relative au rapprochement des législations des États membres concernant les substances ayant des effets antioxygènes et pouvant être employées dans les denrées destinées à l’alimentation humaine», Journal officiel des Communautés européennes, no L 157/31,‎ 18 juillet 1970 (lire en ligne [archive])
    • « Règlement (CE) N° 1333/2008 du parlement européen et du conseil du 16 décembre 2008 sur les additifs alimentaires», Journal officiel de l’Union Européenne, no L 354/16,‎ 31 décembre 2008 (lire en ligne [archive] [PDF])
    • « Règlement (UE) N° 1129/2011 de la Commission du 11 novembre 2011 modifiant l’annexe II du règlement (CE) n° 1333/2008 du Parlement européen et du Conseil en vue d’y inclure une liste de l’Union des additifs alimentaires», Journal officiel de l’Union Européenne, no L 295/1,‎ 12 novembre 2011 (lire en ligne [archive])

 

    • L’auxiliaire technologique est une substance utile pendant la fabrication de l’aliment mais qui n’a pas de rôle dans le produit fini, contrairement aux additifs. Par exemple les solvants utilisés pour décaféiner le café sont des auxiliaires technologiques. Ces auxiliaires sont normalement absents du produit fini. Des résidus d’auxiliaires technologiques peuvent se trouver dans l’aliment « à condition que ces résidus ne présentent pas de risque sanitaire et n’aient pas d’effets technologiques sur le produit fini ». Ils ne sont pas mentionnés dans la liste des ingrédients. Définition complète dans le règlement CE « additifs »et auprès du SPF Santé.
    • Plus précisément, le règlement européen CE 1333/2008définit l’additif comme « toute substance habituellement non consommée comme aliment en soi et non utilisée comme ingrédient caractéristique dans l’alimentation, possédant ou non une valeur nutritive, et dont l’adjonction intentionnelle aux denrées alimentaires, dans un but technologique, au stade de leur fabrication, transformation, préparation, traitement, conditionnement, transport ou entreposage a pour effet, ou peut raisonnablement être estimée avoir pour effet, qu’elle devient elle-même ou que ses dérivés deviennent, directement ou indirectement, un composant de ces denrées alimentaires. »
    • site additifs-alimentaires.net
    • S. Department of Health and Human Services, National Toxicology Program, « Report on Carcinogens, Thirteenth Edition : Butylated Hydroxyanisole» [archive] [PDF] (consulté le 1er août 2016)








Laisser un commentaire